8 choses qui me révoltes sur le féminisme.

Hello !

Vous commencez à me connaitre maintenant, quand j’ai une idée et que je commence à écrire ça part dans tous les sens, alors d’avance : toutes mes excuses.

Aujourd’hui nous allons parler de ce qui me dérange PROFONDÉMENT quand l’idée arrive dans une discussion. Ce sont ces choses qu’on ne dit pas sur le féminisme. Soit parce que les stéréotypes prennent le dessus, soit parce que personne ne trouve utile de se poser la question. Qu’on se mette d’accord, je suis pour l’égalité des sexes : mais comme vous le verrez dans cet article, le terme « féminisme » me dérange, malgré que les idées qu’il véhicule sont aussi les miennes.

◄LES CLASSIQUES►

  1. Féminisme= Femen

NON NON NON ET ENCORE NON. Les Femens, ce sont des féministes extrémistes d’Ukraine. Vous voyez l’Ukraine ? Ça doit représenter une part minime de toutes les féministes du monde. Alors sachez que vous pouvez être féministes ET pudique.

     2. Il n’y a que les femmes qui sont féministes

Encore une fois, non. Pour preuve, mon prof de SVT est féministe. Ce n’est pas parce qu’il y’a le mot « femme » dans le terme que ce mouvement est exclusivement féminin. C’est comme dire que le combat contre le racisme est réservé au noir.

    3. Une féministe est CONTRE les hommes

Mais oui bien sur, elles veulent seulement la conservation des hommes dans des éprouvettes, histoire de perpétuer l’espèce humaine. Ah nan mais je vous jure, les féministes sont plus féroces que les terroristes.

    4. Une féministe ne prend pas soin d’elle

Parce que forcément si tu défends les intérêts des femmes tu dois prouver au monde entier que tu ne correspond pas aux clichés féminins, DONC ne t’épiles pas, lèves les bras et montres à quel point celles qui s’épilent sont asservis par les dictâtes de la société.

Brain Magazine - Page Pute - Coucou lundi, voilà ce que je te dis

◄ON Y AVAIT PAS PENSÉ► 

     5. Féminisme = égalité

Alors pourquoi on ne dit pas « égalitarisme » ? C’est pour cela que ce terme de « féminisme » me dérange. Ce serait les femmes les plus à plaindre alors ? Il n’y aurait que les femmes victime de préjugés, de pressions sociales, d’injustice ?

    6. Et les hommes alors ?

Réfléchissez : si on prône l’égalité des sexes (c’est la définition du féminismes), pensons un peu aux hommes. Alors non ils n’ont pas d’utérus, et donc pas le plaisir de faire sortir un individu de leur corps, et le reste du temps avoir des crampes atroces organisées par mère nature. Mais dans notre société, l’homme subit aussi des pressions : un petit garçon qui joue aux poupées ? Un homme qui ne paye pas le restaurant ? Un adolescent qui décide d’être coiffeur ? On dira d’eux qu’ils sont soit homosexuels soit lâches (voir assistés). Ils ont eux aussi le problème de leur image : un homme qui n’est pas musclé, grand et viril n’en est pas un, pour la société, point. Ne parlons pas de la galanterie ou encore de l’entrée gratuite en boite seulement pour les filles. C’est triste non ?

    7. Le pouvoir des médias

Comme je le disais en premier avec les Femens, n’oubliiez jamais que l’on vous montre ce que l’on veut bien vous montrez. Ne vous faites pas une idée d’un mouvement parce que vous avez vu un reportage de 20 minutes dans l’émission d’investigation du dimanche. Soyez curieux, et surtout gardez l’esprit ouvert.

    8. Les femmes sont toutes solidaires

La triste réalité veut que non. Le slut shaming ? Rien que ça ça me révolte. Une femme ne devrait pas mettre la honte sur une autre ! On ne critique pas la façon dont quelqu’un s’habille, que ce soit avec des robes trop courtes ou une burka. CA MARCHE DANS LES DEUX SENS. Une femme reste une femme, on est faites pareil et nous devons nous encouragez les unes les autres, sinon comment voulez vous que le reste du monde le fasse ? Vous voulez faire quelque chose, devenir quelqu’un, portez ceci, ou croire en cela ? Faites-le. Je n’épiloguerais pas sur l’image du sexe, ou encore les convictions religieuses mais quelque soit vos idéaux, respectez ceux des autres : c’est de la tolérance.

No one cares. And when Spongebob was a talking sponge who lived in a pineapple under the sea. | 19 Times The "Spongebob" Writers Said Screw Logic


Pour finir cet article, j’aimerai vous parler du mouvement #freethenipple ou « seins libres » si vous préférez. C’est donc la revendication des femmes de pouvoir se mettre torse nu au même titre qu’un homme. Vous remarquerez que les tétons d’un hommes sont une banalité, tandis que ceux des femmes sont censurés. Je vois souvent ce débat entre deux femmes. L’une défends le fait qu’un téton est un téton, et qu’après tous c’est de la faute de la société si on ne peut pas les montrer car les seins féminins sont sexualisés. Et l’autre renchérit sur le fait que les seins sont de l’ordre du privé et que les montrer c’est vulgaire. Alors outre les croyances religieuses et la pudeur, dites moi ce que VOUS vous en pensez.


Dans cet article je n’ai pas parlé de la répartition des taches ménagères, de l’éducation, ce genre de chose mais je pourrais vous en faire un article aussi. je pensais juste que ces huit idées plus courtes seraient plus agréables à lire et donc plus facile de méditer dessus !

Bisous sur vous mes poules ♥

Publicités

8 réflexions sur « 8 choses qui me révoltes sur le féminisme. »

  1. j’avoue qu’en lisant le titre de ton article j’étais mitigée j’avais un peu la flemme de lire un article comme ça mais OUI MERCI tu n’en fais pas trop, tu ne forces pas non plus les gens à comprendre, tu n’es pas hystérique, ni extrémiste disons ça comme ça, j’aime ton article et je partage ton avis! pour ce qui est du #freethenipple je suis d’accord pour l’idée de base de dire que ce ne sont « que des seins » mais ça reste quelque chose d’intime d’après moi, pas à montrer genre se trimballer torse nu en public merci mais non (ou à la limite topless pendant 30 mins à la plage pour bronzer, d’accord)…
    xx

    J'aime

    1. Rien ne m’oripile plus que les articles super long avec cette sorte de culpabilisation de ne pas être dy meme mouvement… Partager OK, la propagande non merci ahah. Je suis assez d’accord, je me vois mal me trimballer torse nue ahah. Merci de ton commentaire ma belle ca fait plaisir. Bisous 💕

      Aimé par 1 personne

  2. Pour le #freethenipple je trouve qu’effectivement, un sein reste un sein. Une fille avec des tous petits tétons ne pourrais pas être torse nu alors qu’un homme avec des gros tétons le pourrais? Ce n’est pas très juste…. Tout de même, par respect pour les gens plus mal à l’aise avec ça (c’est leur droit) ou plus, désolé de l’expression, « coincé du cul », je crois qu’il faudrait s’abstenir de se promener seins nus. Pendant des courts laps de temps, ok, mais h24, ça devient un peu, à mon sens, extrémiste.
    Sinon, super article!! Tu abordes très bien le sujet et c’était très intéressant de te lire.
    Plein de bec à toi.
    Xxx

    J'aime

    1. Merci de ton avis ma belle ! Le but n’est pas de se promener sein nu, comme les mecs ne se promènent pas tous le temps torse nu… L’idée c’est « d’accepter » les seins féminins et pas de le rattacher au sexe… Merci de ton commentaire, ça me fait vraiment plaisir ! Bisous♥

      Aimé par 1 personne

  3. Je ne suis pas d’accord avec tout ce que tu dis, Parce que la question du genre et l’égalité des sexes sont deux sujets un peu différent d’après moi. Cependant je trouve que tu évoques la thématique du « féminisme » de manière ambivalente en pensant disons les « pour » et les « contre » , en relevant les amalgames et en détruisant les préjugés stupides.
    Personnellement, je ne suis pas à proprement dit pour le « freethenipple » mais je trouve ça complètement idiot que l’on s’offusque devant un sein dénudé, devant un téton. Genre, juste les regards choqués quand on voit un téton à travers un pull un peu moulant ou transparent. Les soutifs ça peut être chiant alors je ne vois pas pourquoi on devrait en mettre en permanence. Après, je respecte totalement les nanas qui se sentent a l’aise avec leur corps et qui différencient la nudité, le corps tel qu’il est et la nudité, la chair, l’aspect sexuel du corps.
    Mais effectivement il faut aussi respecter la pudeur de certains et je ne sais pas si c’est vraiment judicieux de se promener topless dans la rue, oklm, posey, sans pression aucune.
    Enfin en fait quand j’y réfléchi, je suis contre la sexualisation du corps féminin (ou masculin), donc je suis pour, sur le principe, le freethenipple, mais y a trop de dérives après, de ce genre de « mouvement ».

    J'aime

    1. Thanks for ce long commentaire, et merci de me donner ton avis qui me laisse du coup à réfléchir sur la différence entre le genre et l’égalité de sexes. Et effectivement, mon avis sur le freethenipple est proche du tiens, je en sais que penser non plus mais je reste dans l’idée qu’il faut différencier nudité et sexualité. Bisous♥

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s