ma rentrée à la fac et moi, le retour, face aux choses qu’on ne m’avait pas dites

Holà !

Vous vous souvenez quand je vous avez fait un article plein de gif pour vous énumérer tout ce dont j’avais entendu parler sur la fac ? Bah ça va faire presque un mois que j’y suis, et voilà ce qu’on ne m’avait pas dit du tout :

1 . Quand tu va en cours 10 minutes avant parce que t’es motivée…

BBC love bbc handsome suit GIF

Mais que t’arrive trop tard parce que c’est déjà plein.

Desus & Mero funny reactions confused desus and mero GIF

2. Quand la prof arrive enfin après dix minutes de retard…

 night show conan obrien bravo sarcasm GIF

Et qu’elle commence son cours par « oh vous êtes nombreux ! Mais bon ça va pas durer. ».

Team Coco drinking conan obrien flask need a drink GIF

3. Quand en fait y’a zéro bg à la fac de droit parce qu’il y a 80% de filles…

BBC comedy bbc bbc three bbc3 GIF

Et qu’en plus c’est des pailleuses (spécimen de type bavard même en cours, discutant de leurs dernières vacances à Ibiza ou des fantasmes sexuels de leurs copains (véridique)).

BBC comedy bbc bbc three bbc3 GIF

4. Quand on te dit dés le premier jour « commencez à réfléchir à votre orientation. »…

Carrie Lane seriously? carrie lane GIF

Et que toi tu commences à réfléchir à pourquoi t’es la, en fait (hein pourquoi ?).

Girls Trip say what jada pinkett smith girls trip oh no you didnt GIF

5. Quand on te parle de la soirée d’intééééééGRATION qui est GENIAL la plus grosse de la VILLE…

Leroy Patterson cat cool okay ok GIF

Et qu’en fait c’est juste une queue interminable devant un bar pour payer une bière bien trop chère.

Cheezburger gif disney kiss bye GIF

6. Quand tu as donc décider de ne pas t’intégrer (ouais la motivation de rentrée est passée)…

 reaction no reactions bye goodbye GIF

ET que tu croise des gens que tu connais TOUTE LA SAINTE JOURNÉE, les saluant le plus naturellement possible (véridique, liste en dessous du gif)

 the simpsons hello simpsons hi wave GIF

  1. ma meilleure amie de maternelle
  2. un batard qui m’avait posé un lapin
  3. deux potes de bafa
  4. le premier mec que j’ai friendzone
  5. et enfin le plus évident : TOUT MON PUTAIN DE LYCÉE

7. Quand t’es fière d’enfin manger au restaurant universitaire ou RU pour les intimes…

 laugh laughing scrubs laughing gif dr cox GIF

Et qu’en fait c’est dégueu et que tu fini par sortir de douce en cours pour aller acheter des twist (véridique(encore))

 food glee family lunch kevin mchale GIF

8. Quand la prof a l’air pleine d’enthousiasme…

 cool ceelo green ceelo thats cool GIF

Et que le rétroprojecteur marche pas, qu’on passes dix minutes à attendre, et que lorsque le réparateur vient il appuie juste sur un bouton, pour sortir sous les applaudissements de l’amphi de 1000 élèves.

 reactions neil degrasse tyson GIF

9. Quand la bibliothèque à l’air d’un endroit motivant pour travailler …

SoulPancake woman women boss feminism GIF

Et que tu découvre qu’en fait les trois quart viennent juste pour squatter le wifi.

 okay ok k fine sure GIF

Voilà, je pense que ce sont les choses dont on ne m’a jamais prévenue, alors maintenant que vous savez, je vous conseil les choses suivantes : apportez votre bouffe et votre café, (j’avais jamais bu autant de café au gout de javel avant), baissez la tête quand vous marchez pour ne pas que les gens vous reconnaissent, ne croyez pas votre BDE qui vous affirme que les soirées étudiantes c’est TROP GÉ-NIAL, et arrêtez de rêver qu’un homme va sortir de l’amphi pour vous proposer un date. La vérité c’est qu’ils sont pareils qu’au lycée.

XX les gars, à la prochaine

Publicités

La « Resting Bitch Face » (ou RBF pour les intimes)

On a tous, je dis bien TOUS, une tête neutre, sans émotions apparentes. Vous savez, celle que vous faites quand vous regardez la télé, en vous brossant les dents, en allant aux toilettes… Bref, les moments ou vous êtes déconnectées du monde, des autres, quand vous êtes dans vos pensées, ayant un dialogue avec vous même. Par exemple sur comment vous allez vous habiller demain sachant que même si votre dressing est plein vous n’avez absolument rien à vous mettre.

Et bien sachez que certaines personnes, quand elles n’affichent pas d’expression, sont victimes de la resting bitch face, qu’on pourrait traduire par « la tête de pétasse ».

Mais qu’est ce que c’est ? Simplement le fait de paraître froide, boudeuse, quand notre tête n’affiche aucune émotions particulières.

 supernatural dean winchester jensen ackles dean bitch face GIF

Si vous êtes un des membre du cercle très fermé des RBF, vous avez surement déjà entendu de la part de votre grand mère, par exemple « Mais enfin, pourquoi tu fais la tête ? » alors qu’en fait vous ne faisiez rien du tout, et que vous pensiez juste à comment dire à mamie qu’on ne veut pas une quatrième portion de purée.

Personnellement, on m’a fait la réflexion toute ma vie que je paraissait froide et hautaine, que j’avais l’air d’une connasse un peu coincé, mais que finalement, quand on me connait mieux, je suis A-DO-RABLE. Et ce n’est qu’après que j’ai pris connaissance de ce phénomène de la RBF. Mais vous voyez, si en cours on avait eu l’idée d’expliquer qu’une tête « au repos » ça se contrôle pas, qu’on avait plus insisté sur l’adage « l’habit ne fais pas le moine » et qu’en plus on avait eu un petit cours de féminisme, et bien personne ne se serait permis de faire des réflexions à tout va.

Ma tête, c’est ma tête.

Et puis d’abord, comment voulez vous que je contrôle ce qui se passe sur ma tête quand, JUSTEMENT, je ne pense pas à celle-ci ? On dirait que, lorsque tu n’affiche pas une mine réjouie, les gens ont peur : Mais que pense-t’elle ? Elle nous juge tu crois ? Vérifie ses bras, peut-être qu’elle à des tendances suicidaires ! 

NON NON NON, j’ai juste pas envie de sourire, et pas parce que ça va mal, mais parce que j’ai pas envie. Que je sache, il n’y aucune lois qui me demandent d’exprimer de la joie sur mon faciès, non ?

Racked gif fashion law reese witherspoon GIF

Le rapport des hommes avec le RBF 

Attention, ici, je ne fais pas de généralité, je me contente de vous relater mes expériences, pour que ce cours soit concret. N’avez vous jamais remarqué que les hommes ont, eux aussi, une tête neutre ? Non mais je vous jure, en fait ils sont fait comme nous ! Il y’a même des études qui prouvent que ce phénomène touche autant les hommes que les femmes, en se basant seulement sur la structure du visage (étude du centre Noldus des technologies de l’information)

 face bitch things happen resting GIF

Alors pourquoi Resting BITCH Face ? 

Faire la gueule c’est condamnable juste pour les femmes ? Qu’est ce qu’il y’a, nous on doit avoir l’air radieuse all day long, mais vous messieurs, soyez ronchons ! C’est plus viril peut-être… Je ne compte plus le nombre de fois ou un homme m’a sorti, « t’es plus jolie avec un sourire », ou encore « elle, elle est jolie mais elle à l’air de prendre les gens de haut, elle sourit jamais… »

Donc en fait, la RBF c’est purement le produit des attentes sociales : mesdames, désolée de vous annoncer qu’on vous à pas offert des Barbies par hasard, et d’ailleurs, si vous regardez bien, Barbie elle sourit, et le Transformers de votre frère lui, il à l’air autant vénère que moi quand je rate mon eye-liner.

nehahalol makeup make up wing eyeliner GIF

Donc en fait, la RBF c’est pas SUR NOTRE tête que ça se passe, mais DANS VOTRE tête. Nous on à pas de mauvaises intentions, je vous jure ! 

Alors soyez mignon, vous, avec votre tête de farfadet de Noel, vous qui affichez une face épanouie et vers qui on va de suite parce que vous avez l’air « vraiment ultra sympa», et faites pas attention, parce qu’en soit on est des humains normaux, on aime tout le monde.

HULU tv nbc parks and recreation hulu GIF

Sur ce, je vous fait un énorme sourire et je vous souhaite tous le bonheur du monde, qu’il s’affiche sur votre tête ou non !

Organisation de la rentrée : mon bullet journal d’étudiante

Holàààà

Comme vous le savez déjà, pour moi, cette année, direction la fac de droit, réputée pour son énorme taux d’échec, principalement dû au manque de motivation et surtout, d’organisation, des étudiants. 

Je pensais donc prendre mon bullet journal personnel pour cette année, puis me suis rendu compte qu’il était trop volumineux et absolument pas pratique pour cet usage. J’ai donc décidé de le laisser chez moi, je continue de l’utiliser pour m’organiser généralement, au niveau de ma productivité etc…

Finalement, ne pouvant me résoudre à acheter un agenda, j’ai donc pris un simple carnet A5 de chez Hema, que j’ai customiser assez simplement, vu que le but c’est qu’il soit pratique, pas forcément esthétique. J’essaye tout de même de le rendre attrayant à l’intérieur, pour me motiver.

36862675491_de1ab8bc04_o36831796422_336ce63871_o

Niveau matériel, j’ai fait beaucoup plus simple que l’autre : des stylos, des stabilos, et une pointe de making tape histoire de faire un peu de déco.

En première page j’ai simplement écrit l’année scolaire, puis j’ai fait ce calendrier de l’année, qui est un indispensable pour moi. il me permet d’avoir une vue d’ensemble : les examens, les vacances, les arrêts de cours et tutti quanti…

36606113710_44c8985712_o36814994296_4195780227_o

Si vous reproduisez ce bullet journal, je vous conseil plus que fortement de vous créer un système de calendrier de ce genre là. Je retourne à cette page à chaque fois que j’ai besoin de me repérer dans mon année, ce qui m’arrive déjà, alors que je ne suis même pas encore vraiment rentrée.

36814983316_d4b8b17eca_o

J’ai aussi créé cette page pour mon premier semestre, qui me servira surement à noter mes résultats aux examens, mes salles de cours, les adresses mail des profs et j’en passe.

37003072655_f4b36dd7cb_o

Passons maintenant au plus intéressant : le monthly log et les daily log, ou, en français, la page du mois et les pages des jours. Je vous montre le mois d’octobre car il est encore presque vide, c’est donc un meilleur exemple pour vous montrer comment ça marche.

36831794072_dbdea4dd6d_o

Ainsi, comme vous pouvez le voir, j’ai surligné les dates d’anniversaire en rose pale, puis j’ai aussi surligné en « continu » (j’espère que vous voyez ce que je veux dire), mes vacances. En fait, je reporte les informations de mon calendrier général, mois par mois.

Après cette page, je fais la page de la semaine. Celle-ci me permet de noter jour après jour mes horaires (qui changent souvent), mes devoirs, les événements importants…

36194514743_4514cc8dc6_o

Pour finir, j’ai créer une page pour toutes mes session de partiels (une tous les deux mois environ), avec les matière à réviser, puis en dessous, je noterai les chapitres, que je cocherai au fur et à mesure une fois que je les aurai appris.

36862664171_c7f00f7477_o

 

Voilà, c’est tout pour cet article, qui, je l’admets, était très court. En soit, cette technique d’organisation devient de plus en plus connue, je ne me voyais donc pas vous réexpliquer la chose. De plus, comme vous l’avez vu, la mise en place de ce carnet est assez simple, les explications le sont donc aussi.

Quelle est votre technique d’organisation pour vos études ou votre travail ?

xx-

Le « dilemme dressing » de la rentrée

Holàààà

Je sais plus si je vous avais dit, mais actuellement, ma chambre est en rénovation, je dors dans mon bureau-chambre d’amis, mes fringues sont dans des cartons, et je n’ai plus que le minimum vital avec moi. Croyez moi, c’est dur.

Et comme si ça ne suffisait pas, j’avais économisé pour m’acheter un beau sac de cours tout neuf, des chaussures qui claquent, des fringues au top, bref, l’attirail de rentrée habituel. Mais devinez quoi ? Je n’ai RIEN acheté. Soit parce que quand ça me plait c’est trop cher ou pas à ma taille, soit parce que je trouve tout assez…bof. (du coup j’ai tout dépensé en bouffe, bravo Camille.)

  kimmy schmidt broke unbreakable no money GIF

Le problème du sac est, quant à lui, à part : je les aime tous, mais ils ne sont pas assez grand pour y mettre mon ordi (que j’emporte à la fac) et y loger aussi un code civil de 700 ou 800 pages, ma trousse, et mes babioles. Je déprime. DEPUIS QUAND LES SACS ONT UNE TAILLE STANDARD DE 25X35 ?! (oui parce qu’a force j’ai fini par remarqué le phénomène : pas un sac qui fait plus de 25 cm de haut et 35 cm de large, pitoyable)

Mais bref, je m’égare. Mon dégout des fringues de grandes enseignes n’est pas dû QUE à mes goûts de luxe (je suis née pour m’habiller en haute couture, mon but ultime dans la vie étant d’avoir un dressing entier rempli de chaussures de créateurs. Me jugez pas.), mais aussi à ma remise en question stylistique. Je suis perdue : habituée au classique jean-tee shirt-basket, tenue confortable et passe partout pour le lycée, j’ai tout de même envie de monter le niveau à base de blazer et de mocassins, de chemises, de classe, d’élégance.

VH1 confused lost vh1 basketball wives GIF

MAIS COMMENT VOUS DIRE : soit je suis en jean-tee shirt et je me trouve profondément fade, soit j’essaye des trucs un peu plus élégants et je ressemble à un clown. Alors pour remédier à cela, je me suis mise en quête d’inspiration, de tenues qui pourraient allier les deux, qui pourraient m’aller. Et dans cet article, j’ai décidé de dresser le bilan : une inspiration et la sélection de fringues qui va avec pour recréer le look. Me remerciez pas, je fais ça aussi pour moi en fait (quelle égoïste je suis).

 

-le pantalon en tweed

le street style : plutôt orienté printemps que automne, je vous l’accorde, j’ai tout de même trouvé un peu d’espoir dans ce look. D’abord, j’aime beaucoup l’idée du foulard avec le noeud derrière, combiné avec ces énormes créoles et un chignon bas. Je trouve l’allure de la chose assez élégante mais originale en même temps, sans être trop compliqué à refaire. En bref, je me vois assez bien avec. Pour ce qui est du reste de la tenue, le pantalon dans ce style est non seulement très tendance cette saison comme je vous l’avez expliqué ici, mais c’est aussi une pièce que j’aimerai me procurer depuis un moment, qui à l’air confortable à porter.Le haut est ma foi fort sympathique, mais ne correspond pas trop à ma morphologie (on accentue pas les épaules quand on est un V mesdames), et n’est pas non plus ultra pratique. Quant aux mules, j’aurais tendances à préférer des chaussures fermées, comme des mocassins, (oui c’est une obsession en ce moment), ou des sneakers assez fines.

sélection : un tee shirt noir assez simple (ici : Zara), avec un foulard de couleur (ici :  h&m) qui apporte de l’originalité et de la couleur à la tenue, une paire de mocassin (ici : pull&bear) pour l’élégance, le fameux pantalon (ici : stradivarius) confortable mais qui donne un petit effet habillé, et un sac blanc, noir ou d’une autre couleur si le coeur vous en dit (ici : bershka). Finalement, je trouve que les pièces de ce look sont assez faciles à trouver, confortables, abordables et il y’a même beaucoup de pièces que tout le monde a dans son placard !

 

 

le blazer

le street style : Contrairement au premier, là, on est bien dans de l’automne. Ce que j’aime dans cette tenue c’est sa simplicité : tee shirt blanc et jean, ce qui, jusque là, est assez easy à recréer et qui est complètement ce que je pourrais porter un jour de flemme. Cependant, le blazer combiné aux bottes seventies donne une allure plus soigné, sans faire non plus blogueuse en pleine fashion week. De plus, le carreaux a le vent en poupe (on ne cessera jamais de le répéter), les bottes sont totalement actuelles, et j’adore cette tendance. Discret mais stylé, ça a de l’allure, de la personnalité, du style. (oui je m’emballe)

Blazer à carreaux dans les tons bleu/camel/rouille + bottines vernies bordeaux = le bon mix

la sélection :

Ce n’est pas EXACTEMENT le même blazer, puisque celui-ci est plus gris (stradivarius), le jean est parfait si il arrive mi-cheville (ici : Zara), le tee-shirt est assez souple pour casser l’effet sérieux du blazer (ici : bershka) et les bottes tranchent avec le reste de la tenue car elles sont rouges vernis (ici : Zara), et permettent d’apporter un peu de vigueur. Par accessoiriser on peut miser sur des boucles d’oreille imposantes, et même si Christina a dit qu’on accorde pas ses accessoires à ses chaussures ou à son sac, on peut prendre une couleur similaire. Finalement, je survalide cette tenue.

le col roulé

le street style : ce fameux col roulé : je me suis découverte une passion pour la chose à la rentrée dernière, car il signait son grand retour. MAIS j’ai toujours l’impression de ressembler à une touriste savoyarde quand j’en mets un (no offense pour les savoyards, on vous aime, vous et votre fondue). Dans ce street style, j’ai trouvé plusieurs idées qui pourraient me permettre de paraitre chic même en période de grand froid automnal (il faut se préparer à avoir un automne de merde ok ?!). D’abord, la chemise qu’on fait dépasser en bas et aux manches : ça fait genre qu’on a fait un effort, et c’est pas ultra compliqué à faire, tout le monde à une chemise chez soi, non ? Quant au reste, j’aime bien le fait de rester sobre, tout en noir, ou en jean et sneakers blanches par exemple, selon le haut que vous avez choisi. Pour finir, la couette basse va, je trouve, très bien avec le col roulé, car elle laisse voir le col, et en plus ça donne un air séreux/classy/élégance à la française.

on combine le gris, le blanc et le noir pour être style cet hiver, ample pull col roulé et jean foncé

 

la sélection : j’aime les choses un peu colorées, ça fait pas de mal. Alors même si la base de la tenue est plutôt sobre, j’aime le principe que quelque couleurs apparaissent subtilement. D’abord, la chemise à motif (stradivarius) casse le coté trop minimaliste « tout en uni » de l’ensemble. Le col roulé gris (Zara) est lui assez sobre, mais XXL, donc rajoute un peu de fashion week dans tout ce bazar. Le jean est noir (h&m) pour aller avec les bottes (stradivarius) un peu rock pour plus de contraste, et finalement on rajoute un sac de couleur, que j’ai ici choisi bleu, parce que ça tranche assez avec le rouge tout en restant dans des couleurs sobres, qui s’accordent. Pour conclure, je rajouterais que la forme du pull et de la chemise doivent s’accorder, si le pull est trop long ou trop moulant, ça ne marche pas ! Mais c’est une question de goût et de bon sens, alors je me fais pas de soucis pour vous.

Moi qui craignait de faire skieuse en col roulé, je pense pouvoir dire que cette tenue annule le mauvais sort : la chemise plutôt classique rattrape le coté cosy du pull.

 

C’est donc sur ce que je vous quitte, en espérant que tout va bien de votre coté. N’hésitez pas à me dire quelles sont les pièces que vous voulez porter  à la rentrée, ou plus généralement, cet automne, et si vous aussi vous faites face à ce dilemme de rentrée, entre habitude et bonnes résolutions.

 

xx

 

ma rentrée à la fac et moi

Holààààà

Je ne me souviens plus si je l’ai dis, mais pour moi, l’année prochaine, c’est la fac de droit. Si vous me lisez depuis un moment vous savez que je suis une angoissée de la vie, vraiment, et du coup ça fait approximativement un mois que je me prépare à cette rentrée. Et vous savez quoi ? Ça m’a inspiré un article plein de GIF ! (ils m’avaient manqué cela)

1 .Quand tu prends Droit par défaut…

 college kim kardashian stupid clueless dumb GIF

…mais que tout le monde pense que ton but dans la vie c’est finir avocate

The Runner go90 tv reaction mrw yeah GIF

 

2 .Quand tout le monde à le stress pour APB et que toi t’as pris une filière non sélective…

VH1 vh1 relax calm zen GIF

…mais qu’on t’apprend qu’il n’y à que 20% de réussite en première année

 spongebob squarepants cartoons & comics school scared spongebob GIF

 

3 .Quand tu voulais plus voir les mêmes gens qu’au lycée mais qu’en fait ils seront tous la…

 god the office michael scott editingandlayout atheism GIF

…mais que c’est un peu normal parce qu’on est 1800 à la rentrée

 crazy night recap bachelorette normal GIF

 

4 .Quand on t’apprends que les surnoms des gens en droit c’est « les fachos » parce qu’on à la réputation de tous voter Fillon ou Sarko

 no shocked miedo horrified my name is earl GIF

…mais que tu continues à soutenir Mélenchon

franceinfo geste citation non melenchon GIF

 

5 .Quand t’achète tes premiers livres…

 books beauty and the beast GIF

…mais qu’ils coûtent tous la peau du cul

 money dave chappelle broke no money GIF

 

6 .Quand on te montre des cours d’anciens étudiants et qu’ils font tous 100 pages pour chaque matière…

Madelaine Petsch omg shocked surprised oh my god GIF

…et qu’il faut tout savoir par cœur

Madelaine Petsch okay ok riverdale madelaine petsch GIF

7 .Quand t’as entendu parler de la beauté des étudiants en droit…

 boy flirting eyebrow raise hello there GIF

…mais que tu te rappelle que t’es moche

 funny spongebob im ugly and im proud GIF

 

8 .Quand tu t’achète des beaux stylos chez Hema pour faire la youtubeuse…

 music beyonce swag sassy flirting GIF

…mais qu’on s’en fiche parce qu’on est 900 dans l’amphi, que personne le verra, qu’ils s’en foutent, et que de toute façon tu vas prendre tes cours à l’ordi

 truth irl real life real life is hard GIF

 

Et c’est sur cette note de tristesse que je vous quitte, et moi, je vais aller lire mes bouquins, love♥

 

 

 

L’album du mois : FLIP, Lomepal

(Je me suis récemment rendu compte que mon intérêt pour la musique était devenu de plus en plus important, que j’aime en parler, et donc pourquoi pas écrire dessus ? Pourquoi pas vous présenter un album par mois ? Ou même plus qui sait. )

Holà les gars !

Ce mois de juillet est beau, il est grand, car l’album de Lomepal est enfin sorti et que ça fait du bien à mes oreilles.

 

Parlons d’abord de l’artiste en lui même. Lomepal, 26 ans, originaire de Paris Sud. Il est déjà connu pour sa proximité avec le collectif l’Entourage, un duo avec Nekfeu et des collaborations avec de nombreux autres artistes comme Mothas la mascarade, Hologram Lo…

Résultat de recherche d'images pour "lomepal"

Après 4 Ep , plus de 100 concerts et 15 millions de vues sur sa chaine Youtube, il revient donc avec son 1er album. Album très attendu, vous vous en douterez, encore plus par son contenu : un feat avec Caballero, rappeur belge, ou Di-Meh, rappeur suisse, et des productions par Superpoze ou Stwo (travaillant pour Drake).

Ça fait quand même beaucoup de noms tout ça, et on pourrait presque croire que Lomepal essaye de faire diversion. Mais une fois l’album écouté, je peux vous l’assurer, lui et ses textes prennent clairement le dessus, tout est maîtrisé à la perfection et le mélange de genre est parfait.

Résultat de recherche d'images pour "lomepal"

Dés le début, le nom et la pochette de l’album sont intrigants. FLIP, référence a une figure de skate, grande inspiration de Lomepal, passion jusque la jamais évoqué dans ses sons. Ici, de nombreux sont lui font référence comme « Bryan Herman ». Mais FLIP c’est aussi ce qu’évoque la pochette, ou l’on voit le rappeur maquillé, le travestissement, changement d’homme en femme. Finalement, FLIP c’est aussi le thème des chansons, ou il évoque souvent ses deux personnalités qui prennent tour à tour le pas sur lui : PAL et PAL (d’ou la chanson PALPAL, le clip est génial)

Résultat de recherche d'images pour "lomepal"

Cet album est pour le chanteur un album sincère, vrai, ou il se met à nu. En effet, derrière l’ambiguïté des textes (il y’a beaucoup de références et de jeux de mot dans cet album, j’adore), on peut comprendre les pensées de Lomepal, ses doutes, ses malheurs, ses opinions. On entraperçoit une rupture amoureuse dans « Yeux disent », mais surtout les remords du rappeur. Il évoque aussi beaucoup les excès d’alcool et de drogue (dans « Pommade » ou « Çà compte pas par exemple »), mais aussi les tourments de sa double personnalité, et de la nature humaine, dans PALPAL donc, dans Pommade aussi… les références et les aveux sont partout, c’est donc encore un album que j’écoute avec attention et j’y découvre toujours une phrase intrigante !

Résultat de recherche d'images pour "lomepal"

 

Pour plus d’info vous pouvez aller voir la vidéo de la chaîne Le Règlement, qui m’a permise de boucler cet article !

Finalement, on est loin du cliché du rappeur avec cet album : du bon son, de elles paroles, du sens mais aussi de l’humour, du rythme… bref, c’est pour moi une de plus belles révélation de 2017. Su vous l’avez écouté aussi, ou pas d’ailleurs, dites moi tout ça en commentaire !

Cette rubrique vous a t’elle plu ? J’ai vraiment envie d’en refaire !

xx

Quelles sont les tendances automne/hiver 2017-2018 ?

Holà !

Je sais pas vous, mais j’ai une légère tendance à me focaliser sur les tendances d’hiver, alors qu’il fait actuellement très, TRÈS chaud. Mais je ne peux m’en empêcher, je crois que ce sont mes défilés préférés. Au delà du fait que j’adore l’automne, je me reconnais beaucoup dans ces looks. Du coup, c’est avec un immense plaisir que je vous rédige cet article, moi même impatiente d’en tirer des conclusions pour mes achats de cet hiver. A défaut de pouvoir vous faire des sélections des articles en magasin (bah ouais, c’est pas encore la saison pour sortir les doudounes quoi…), on va voir quelles sont les tendances à retenir de ce runway !

 

  • La fourrure (mais pas de la vraie, sinon : honte à vous bande de tueuses)

Une tendance récurrente depuis déjà deux ans, la fourrure émerge et se démocratise de plus en plus. Je vous avoue que j’ai eu du mal la première année, la deuxième j’ai craqué pour un manteau en fourrure synthétique noir de chez Staridvarius, et je l’ai saigné cet hiver. Mais comme vous le constatez, le noir n’est pas trop prise de risque, et j’ai bien l’intention d’en trouver un très badass cet hiver. Il en était déjà apparu des pas mal cet hiver, je pense notamment au vert anis de Mango, ou le rose poudré de Zara.

Ce qui est sur, c’est que les créateurs se lâchent cette année, pour nous concocter des looks seventies (yaaaaaas) pleins de couleurs assez rétro ou totalement arty. Je pense a Miu Miu, ou elle est décliné dans des tons girly/ rétro/ pastel en manteaux, chapeaux, en cols ou en manchettes, et même en bottes !

 

 

De gauche à droite : Fendi, Miu-miu, Prada.

 

  • le motif tapisserie et foulard

Plus récente, cette tendance met l’accent sur de longues robes, des chemises bouffantes à col haut, à volant, des pantalons fluides…bref, cette vibe romantique version mémère fleurie. Comme les fourrures, et dans de nombreux défilés, on a plutôt des couleurs aux accents rétros, du rouge, du bleu canard, du vert bruyère, du jaune moutarde, de l’orange ambré…

Le mix&match de motif est présent cette saison, et il le sera surement encore plus cet hiver, ce qui me réjouis. C’est généralement en friperie que je trouve des chemises ou des robes comme celles-ci, que je n’ose jamais acheter. Mais finalement, je pense sauter le pas !

 

De gauche à droite : Coach, Gucci, Hermes

 

  • les carreaux « british »

J’ai envie de vous dire : un classique. Mais cette saison on en use et abuse, en pantalon, en veste, en manteaux, en robe… bref, des pièces fortes, affirmées, du tartan au pied de poule. Le style anglais avait déjà montré le bout de son nez la saison dernière, mais j’ai le sentiment que cet hiver c’est la bonne : on va en voir partout. Le must c’est le tartan gris très fin, pour un look sophistiqué.

Je me vois bien porter cette tendance, j’y vois plein de façon de la rendre intéressante. Le simple pantalon à pince avec un pull de couleur vive et des bottes seventies, ou encore une robe et des collant à motifs ou brodés pour le mix&match. Ce qui est génial c’est que le motif est sobre, il s’accorde à plein de chose, il laisse de la place pour votre imagination, et s’adapte à plein d’allures, c’est un intemporel à réinventer !

De gauche à droite : Balenciaga, Nina Ricci, Stella McCartney

 

  • Sporty oversize

On va finir par en faire une overdose de l’oversize et du sportswear, mais pourtant, ils persistent , plus présents que jamais ! Le style sporty s’est parfaitement intégré à notre époque, toutes les marques sont passées par la création d’une paire de sneakers, sans parler de nombreuses stars qui se mettent à créer des lignes très urbaines (la plus connue : Rihanna). De plus, le jogging s’impose de plus en plus dans nos gardes-robe !

Sincèrement, je ne porte pas beaucoup ce style, et j’aimerais vraiment m’y mettre. En plus d’apporter du confort, c’est un style très compatible avec une touche nineties. Le must : une pièce oversize sur un ensemble de jogging, une paire de sneakers avec un pantalon à fluide, un logo de marque sportswear affiché sur un pull.

De gauche à droite : Chloé, Paul&Joe, Marc Jacobs

 

  • Pull arty

Vous vous souvenez de ce vieux pull que vous avez tricoté votre grand mère ou celui que tante Jacqueline avait ramené de Suède ? Oui, celui là, cette laideur que vous ne portez que pour faire plaisir. Eh bien il est temps de le ressortir et même d’en acheter d’autre, les pulls moches remplacent les sweats cette saison ! Point positif : entre vos greniers, le fond de l’armoire de vos parents (oui, vos deux parents, le pull est unisexe) et les friperies, c’est une mode économique, et vous serez d’autant plus unique si vous ne craquez pas pour ceux des magasins classiques !

L’autre avantage c’est qu’ils se mélangent bien aux autres tendances, ils sont rétros, et peuvent même être très cool en oversize, très colorés, portés sur des slims sobres et des bottes en vinyle ou grunge, pourquoi pas en robe quand ils sont trop longs, ou par dessus une jupe, dans un pantalon à pince… Les possibilités sont infinies !

De gauche à droite : Isabel Marant, Louis Vuitton, Chloé

 

  • Le reste ?

Il fallait que je vous parle de ces autres tendances très remarquées, mais qui selon moi ne méritaient pas une rubrique entière car déjà vues ou trop étranges. Parmi les classiques, les matières de l’hiver et les indémodables, comme le cuire, le velours ou le jean. Mais aussi les tendances qui restent : le métallique et le vinyle !

De gauche à droite : Chanel, Paul&Joe, Sonia Rykiel

Cependant, les créateurs nous ont aussi concocté de nouveaux concepts très… innovants, dont le plastique transparent et l’apparition de détails très couture comme de longues breloques en perle, des franges multicolores…

De gauche à droite : Alexander McQueen, Céline, Miu Miu

 

En conclusion, je trouve ces défilés très réussis pour la plus part, beaucoup d’originalité se dégage, tout en restant dans le portable ! J’ai hâte de voir comment ces tendances vont se traduire dans les magasins, et ce qui sera donc dispo à la vente cet automne. Je suis souvent déçue de ce que proposent les chaînes de prêt-à-porter et me tourne vers la friperie, ce qui, pour cette saison, ne va pas être un problème, compte tenue de la vibe rétro ambiante !

 

Et vous, quelles sont les tendances qui vous plaisent le plus, ou qui, au contraire, vous rebutent ? Un article sur les tendances beauté vous intéresserait-il ?

J’attends vos commentaires avec impatience, les pavés sont les bienvenus !

Xx

Sciences Po, ou comment passer par toutes les émotions en une journée.

Bien le bonjour !

Oui, ça fait trois mois que je suis absente de ce blog, j’en suis profondément désolée. Entre la succession d’exam et le manque d’inspi j’ai préféré faire la morte que écrire de la m****.

The Paley Center for Media riverdale whats up paley center you go girl GIF

Vous vous souvenez peut-être de mon rêve irréaliste de rentrer à sciences po ? Vous savez ce truc que je prépare approximativement depuis 1 ans, avec plus ou moins d’efficacité cependant. Et bien le concours c’était le 1er Avril (pas un poisson promis), et même si ça fait longtemps je voulais vous raconter mon expérience.

Plantons la situation : pauvre que je suis, je faisais une prépa avec mon lycée, sur la base du volontariat des professeurs.  Je dis « pauvre que je suis » car en effet, certaines et certains préféraient de loin une prépa privée à 3000€ pour un concours qu’ils ne sont pas sûrs d’avoir, mais après tout, chacun sa vie chacun son chemin. En fait je suis presque jalouse de ces gens là, à coté j’avais l’impression de bosser dans le vide, et que eux seuls obtiendraient ce putain de concours à la noix, pour lequel je n’avais plus aucun espoir.

 comedy sad nbc the office depressed GIF

Ainsi, le jour J arriva, et c’est la que ça devient intéressant. Tout d’abord, c’était un : samedi, il fallait y être à 7h30 du matin. Pas besoin de vous faire un dessin de la douleur que je ressentais déjà. En plus, j’étais malade, j’avais mes règles (so glamour) et je suis sujette au stress de manière inquiétante. Pour vous dire, mon médecin m’a même prescrit quelque chose contre l’accélération du rythme cardiaque du au stress.

J’y étais avec une amie, et nous avons du trouver nos amphis. Par chance, nous étions dans deux amphis voisins, mais le moment de la séparation est arrivé (so tragique). Nous étions au moins 300 dans mon amphi (ou du moins c’est l’impression que ça me faisait). Première épreuve de la journée : thème d’actualité. Je m’étais préparée à tout, mais pas au sujet qui est tombé ce jour la. « La France et son armée aujourd’hui », 5 document, 4 heures. Génial.

 movie mean girls great tina fey ms norbury GIF

Autant vous dire que l’expression « y aller au talent » était tout à fait appropriée à la situation. Maintenant, prions pour que j’ai beaucoup de talent les amis.

Fin de cette épreuve, je retrouve ma pote, et croise un très grand nombre de personnes connues ou pas. Ce qui est beau dans ce genre de journée c’est que tout le monde semble solidaire et il y a comme un regard mêlant compassion et encouragement dans les yeux de chacun (ou alors c’est encore moi qui divague et en fait c’est chacun pour soi). Dans les personnes qu’on croise justement, il y en a deux types : celles qui viennent en pyjama et démaquillées, comme moi, et celles qui ont l’air d’avoir mis leur plus belle tenue, j’ai même vu un gars en tailleur, un autre avec un nœud pap.

 wtf mrw mom fighting sister GIF

Après un super panini de la cafet’ (leurs cafés sont dégeus btw), nous revoilà parti pour une épreuve d’anglais et une épreuve d’histoire. En soi, ces deux là ce sont mieux passées que le sujet du matin. D’ailleurs, les étudiants qui nous surveillaient (pas de budget, alors ils comptent sur le volontariat, que voulez vous) ont lâché à la fin :

-« Moi j’ai eu 4 en histoire et j’ai été pris »

-« Moi 6 ! »

-« Moi 3 ! »

Vous ne pouvez pas vous imaginer la vague d’applaudissements mêlée à des exclamations de joies qui ont suivis ensuite. Il n’y avait sans doute que moi qui pensait « Mais enfin, il n’y en a que 200 de pris, on est 2700, et ils s’imaginent qu’ils vont être pris avec un 6 en histoire ? Ces étudiants là ont du avoir 20 dans les deux autres matières. » Mais je ne pouvais m’empêcher de hurler (toujours dans ma tête) « T’AS UNE CHAAAAAAAAANCE BORDEEEEL ! »

  happy happy new year joy how i met your mother champagne GIF

Enfin bref, pour en finir, je voulais juste dire ce que j’ai retenu de cette journée. Tout d’abord que les concours, quels qu’ils soient, sont stressant, ça n’a rien a voir avec le bac, je vous jure. Ensuite, que j’étais capable de faire 8:30 d’épreuve dans la journée, et que ma foi, ma détermination n’est pas si mauvaise que ça. En soit, j’ai « appris » à relativiser. C’est, je crois, la première fois de ma vie que l’échec ne paraissait pas réellement dramatique (peut-être parce que ma migraine avait l’air plus grave), et je me suis surprise à positiver la chose, ce que je ne fais généralement jamais.

Ainsi, j’attends les résultats sans vraiment y croire, mais je suis contente d’avoir préparé ce truc, qui m’a donné le goût de la culture et du travail, et un peu d’ambition aussi. C’est étrange à dire, mais même en cas d’échec j’aurais quand même gagner, et comme dirais ma mère « Rien n’arrive par hasard, un jour, tout prend un sens. »

bye

 barack obama boom done mic drop finished GIF

Londres, le récapitulatif

Holà compañeros !

Vous l’attendiez (ou pas), voici l’article vlog/récapitulatif/bonnes adresses/ racontage de vie de mon séjour à Londres.

Jour 1 (celui qu’on retieeeent) :

Le premier jour donc, nous avions un avion à 11h environ. Tout s’est très bien passé, et puis arrivées en Angleterre, les choses se sont un poil compliquées. Tout d’abord, nous avions réservée deux places dans une navette qui allait jusqu’à Londres. Sures de nous, nous avons marcher jusqu’à un quai de bus, mais malheureusement ce n’était pas le bon. Et bien évidement nous avions donc louper la navette. Ainsi, nous avons du retraverser l’aéroport en entier, pour enfin trouver ce put*** d’arrêt de bus. Par chance, nous avions droit de monter dans une autre navette avec notre réservation.

Une fois arrivées à Londres, il fallait prendre le métro. Prévoyantes que nous sommes, nous avions au préalable repéré la ligne à prendre. En arrivant sur le quai, une femme nous informe que… La ligne est en travaux jusqu’a la fin de la semaine. OUI TOUT A FAIT. (encore un coup du karma sans doute). Nous avons finalement pu prendre une autre ligne, et même si il fallait marcher un peu plus, nous avons été très contentes d’enfin arriver à l’hôtel.

Mon téléphone (oui finalement il est arrivé) n’avait plus de batterie. J’ai donc eu la nécessité de le recharger. MAIS en Angleterre les prises ne sont pas comme les nôtres. Donc j’ai du me délester de 5 livres pour un adaptateur. PENSEZ AUX ADAPTATEURS. Voilà.

Enfin, nous avons pu, avec la soirée qu’il nous restait, aller à Harrods. Harrods c’est les galeries Lafayette en douze fois plus grand/luxueux/cher/beau/bondé.

32012161056_3f2c34c027_o

La façade était toute éclairée, en suivant les reliefs du bâtiment et c’était juste : WAHOU.

Autant vous dire de suite : pour moi ce n’était pas une surprise parce que j’y était déjà rentrée une fois, mais je ne sais pas si c’est la période qui fait ça, ou alors que je ne m’en souviens simplement pas, mais c’était clairement un autre monde. Rien qu’en faisant un pas dans le haul d’entrée, nous avons vu débarquer une femme blonde enroulé dans un manteau parme assortie avec une chapka, que son premier garde du corps poussait dans une sorte de fauteuil roulant, et le deuxième qui empêchait les gens de s’approcher de celle-ci, alors que personne ne s’approchait réellement.

31917675441_f9d3eb3ddf_o

C’est à l’intérieur que c’est encore plus beau. Mais attention, si vous faite partie, comme moi et le reste de ma famille, de la classe moyenne et/ ou des touristes, vous ne risquez pas de faire beaucoup d’achats, à moins que vous alliez au rayon bouffe, et encore. (remember la baguette à 10€) Les plafonds (images 1) sont tous magnifiques, les lustres encore plus. Le personnel est habillé selon le rayon, dans des tenues traditionnelles (style petit chapeau de paille au rayon charcuterie) ou très guindées (comme aux sacs à mains). J’ai slalomé entre les stand des produits Louboutins (images 3 et 4), et les boutiques de créateurs, dans lesquelles je n’ai pas osée rentrer.

Puis nous avons mangé dans le coin mais je n’ai pas pensé à vous noter le nom du resto parce que j’avais faim, que j’étais crevé et qu’il était tard. En tout cas, c’était un fish and chips digne de ce nom, pour pas très cher. L’intérieur était sympa mais un peu bruyant au rez de chaussé, il existait un étage plus…chic ?

Jour 2 : 

Nous avons commencer notre séjour par « les classiques » Buckingam, ou nous sommes tombées sans le vouloir sur la relève de la garde et donc, une multitude de touristes. C’était un peu chiant de se faire marcher dessus mais après une heure de bataille pour prendre des photos entre les têtes, nous nous sommes dirigées vers Westminster ou nous avons pu admirer Big Ben.

31241310663_1d96fc51a5_o

Ensuite, nous nous sommes dirigées vers la National Galery, admiré les tableaux de Van Gogh, Monnet et Manet, Dali, Klint, Le Douanier Rousseau… En fait toute la partie des peintres modernes, car le reste je l’avais déjà vu et ça n’intéressais personne.

31903011332_5bfe88c20c_o

Clairement, je me suis découvert une passion pour ce genre de tableau. La National Galery est vraiment un musée super cool, j’y passerai bien des heures.On y croise souvent des gens de tous les âges qui reproduisent certaines œuvres.

Puis de là, nous avons pris la route pour Picadilly. Sur le chemin, nous nous sommes arrêté dans un restaurant du nom de « Tiger Tiger » ou nous avons pu manger copieusement pour peu cher.

32034762695_77cae23920_o

Après ce repas, nous avons arpenter Oxford Street aka la rue du shopping aka mon endroit préféré sur Terre. Un conseil : si vous commencez à marcher dans Oxford Street, de 1) préparez de bonnes chaussures avec de bonnes chaussettes, 2) prenez vos médocs contre la claustrophobie ou l’intolérance à la foule, 3)n’essayez même pas de vous contenir d’acheter, vous n’y arriverez pas. Pour vous dire, on y a passé 4 heures, j’avais mal aux pieds, les gens finissaient par m’insupporter et j’ai dépensé 80 livres. Oui.

32051246625_d85c54ac1b_o

Enfin, nous somme rentrées et nous avons mangé une pizza dans notre chambre d’hôtel, affalées. C’était pas très gracieux mais super cool.

Jour 3 : 

C’était le jour de Camdem ! Ce quartier c’est genre : un rêve terrestre. Entre les étales des marchés et les stand de bouffe, on s’y perd mais on en redemande.

31241313243_911e22edfd_o

Les façades, le canal, les gens, les stands de bouffe divers et variés, bref un véritable paradis. Un magasin sur deux est un magasin de touriste, et puis des fois on tombe sur une boutique de sneakers ou une friperie.

D’ailleurs en terme de friperie, en voilà une pas mal ou j’ai acheté un bonnet parce que j’avais extrêmement froid. Garnie en jean et en bijoux fantaisies, j’y aurais bien passé des heures.

31241586503_4d734d4b87_o

Ensuite nous sommes retournées vers le centre pour voir Covent Garden de nuit, avec les décoration et l’ambiance post-Noël, c’était magique ! Vous pourrez y trouver des boutiques de luxe, un restaurant, un orchestre, et souvent des représentations de rue, comme des magiciens ou des clowns.

32012170346_b75477aa44_o

(peut-on parler de la déco de Noël de cet endroit svp ?)

31917452901_3ca9733015_o

Jour 4 :

Dernier jour complet. C’était triste. Vraiment. 

Mais bref, nous avons commencer par le célèbre Tower of London, spot de touristes par excellence, suivis d’une séance photo prés du pont et d’une ballade prés de la tamise.

31210272514_dc5899e5fc_o

Je dois avouer que malgré le monde, j’aime beaucoup cet endroit, on voit les building e la city, la tamise, le centre historique… bref, c’est un peu l’endroit idéal pour avoir une vue globale de la ville.

Puis nous nous sommes dirigées vers la Hay’s Galleria, charmante galerie couverte avec une belle fontaine au milieu. J’avoue que je ne connaissais pas cet endroit et que je remercie le hasard qu’on soit tomber dessus. en plus, avec la période de Noël, c’était vraiment beau et ça donnait une vue imprenable de la ville.

31885862042_ab4c157be1_o

Nous avons mangé dans ce restaurant, Cinq, ou le directeur parlait français parce qu’il avait des origines québécoises, et ou nous nous sommes sentis presque comme dans notre salon. C’est vraiment très chouette comme endroit pour manger, il y’a de tout pour pas cher et le cadre est cool.

31210547984_c38abeef9a_o32033964575_674e30f313_o

Puis nous avons filé au Tate modern, ou LE musée d’art moderne par excellence. Ce qui est chouette c’est qu’il est au bord de la Tamise lui aussi, prés d’un pont. Je crois que vous aurez compris que j’adore trop ce coin.

31933609571_82c84029a3_o

Du Picasso, du Dali et leurs copain en veux tu en voilà. J’avoue que certaine oeuvres me laissaient… de marbre. Mais certaines expos sont magnifiques. Un conseil cependant : pour le faire entièrement, il faut prévoir du temps… en une heure et demie nous n’avons fait qu’un étage !

Enfin, nous étions donc le 31 décembre, nous avons décidé de nous trouver un spot (gratuit) pour voir le feu d’artifice du nouvel an, et à 19h, il y’avait déjà beaucoup de monde. Le feu était à minuit, et je dois dire que 5 heures à attendre par -2 c’était long, mais on m’a proposé une couverture et du café plusieurs fois (la solidarité des touristes peut-être, ou simplement la gentilles anglaise, je ne saurais pas dire de quelle origine était exactement ces gens), et même si je les ai refusé ça m’a réchauffé le coeur et j’ai eu espoir en la race humaine.

  31210566534_043ee0e5bd_o

Pour le bonus, la photo du feu, qui a duré dix minutes (oui c’est important de le préciser, parce qu’attendre 5 heures pour dix minutes ça fait mal). Et désolée, elle est floue, mais avec le monde il était compliqué de prendre de belles photos.

31989250246_36960bb207_o

Jour 5 :

Aprés avoir retrouvé un métro, suivi d’approximativement un bon million de personne, nous avons dormis 4 heures, nous sommes réveillées en retard, avons loupé la première navette, mais finalement arrivées à l’heure à l’aéroport. C’était sans compter sur les contrôles qui ont duré 30 MINUTES pour nos deux valises, alors sachez le : tout, et je dis bien TOUT vos produits liquides doivent rentrer dans UN SEUL SAC EN PLASTIQUE RIDICULEMENT PETIT. Et ils fouillent même les cadeaux. Mais bref, nous étions donc encore en retard, nous avons couru à travers tout l’aéroport et sommes arrivées pile à la fermeture des portes, si c’est pas beau.

Mais oui, après toutes ces aventures nous sommes bel et bien rentrées chez nous en vie et entières.

Conseils pratiques juste au cas ou : 

Pour se déplacer, nous avons choisi l’option de l’Oyser card : plus pratique, plus économique. Il suffit de la charger avec une somme, et puis de la passer comme une carte normal. Franchement, si vous êtes amené a vous déplacer dans Londres, c’est l’option idéale, en tout cas de ce que j’ai essayé !

32051303365_290c35f047_o

Le change j’en avais fais en France, et je vous conseil de faire ça aussi. Mais si jamais vous avez besoin d’argent en plus (et dans ce cas emportez des euros avec vous) ou que vous avez oublié de le faire en France, passez dans ce bureau, car c’est le plus intéressant que je connaisse. Pour 50€, j’ai eu 40 livres ! C’est vraiment intéressant. Il se situe juste avant Trafalgar Square, en face de la national Galery, c’est aussi une boutique de souvenirs.

31676286310_08a7bb5172_o

Les 10 choses que j’aurais aimé qu’on me dise avant d’avoir une frange.

Hola compañeros,

Me revoilà pour vous prévenir, vous informer, de ces choses gardées secrètes sur la frange, cette terrible mèche au milieu du front, qui fait son come back depuis un an, et qui s’étend à travers le monde avec son armée de terrifiant ciseaux (qu’ils soient sous les ordres de Jessica la coiffeuse ou sous les ordres de vos ciseaux, accrochés a vos mains maladroites).

1 . NE LE FAITE PAS CHEZ VOUS PAR PITIÉ ! 

Expérience vécue, de moi, en 5éme, qui a jugé bon de le faire seule face à mon miroir. C’était une terrible erreur, et à moins d’être coiffeuse, ne le faite jamais seule. JAMAIS. C’est tout. C’est pas négociable.

upthebaguette | Tumblr

2. Chez la coiffeuse donc… mais pas n’importe laquelle non plus.

Parce que comme vous le savez, la mienne c’était pas non plus une pro, du coup je détestais ma tête, fraîchement sortie du salon. Mais je n’ai pas à me plaindre, parce que ça aurait pu être nettement pire ! Ne faite confiance qu’aux vraies coiffeurs, les bons, les balaises, les anciens, les Dumbeldore des cheveux.

Quand on me dit que la chasse c’est un passe temps, un loisir, bien plus qu’une simple ballade en foret

3. Le brushing vous devrez apprendre.

Parce qu’une frange ça tombe, et selon l’effet désiré, des fois, il faudra apprendre à vous armer d’une brosse ronde et d’un sèche cheveux, et une fois le geste dans la poche, c’est facile comme bonjour.

1b0475c947d0b5692dba55623a68cd27.gif (500×203)

4. Les retouches c’est facile. Ne vous laissez pas embobiner.

« Reviens au salon quand tu veux pour les retouches hein » NON.

Les retouches c’est simplissime, il suffit de ne pas couper dans le tas comme une abrutie, mais de prendre son temps et de couper mèche par mèche. Regardez des tutos sur internet, et franchement, au bout de deux fis, on fait ça sans hésiter. Par contre, tous les 6 mois peut-être, si vous voulez un truc niquel, il faudra aller refaire définir la forme chez votre coiffeur.

Quand je réalise que mon prof d’anglais ne rélève pas les absences et que si mon horoscope est bon, je peux partir presque sereinement le mercredi à 14h au lieu de 18h

5. Oui, c’est encore original.

Parce que même si ça s’étend, peu passe encore à la frange, et franchement, vous avez l’air badass en deux seconde alors que les autres doivent y mettre du temps, pour se différencier.

lost tree

6. Et en plus ça vous donne de l’allure.

Quand on la porte bien, et qu’en plus ça va bien avec la forme de son visage, généralement, oui, ça vous donne un style de malade. Et non, ça ne rajeunis pas toujours ! On m’a dit que ça me rendait plus «  » » »mature » » » » (je suis passer de la gamine de 12 à 14 ans quoi).

got spoilers | Tumblr

7. Le shampoing sec, ce héro.

Oui, ça graisse et donc, ça se voit. Il faudra adopter des techniques pour s’adapter à ce phénomène, si vos cheveux régraissent vite mais que vous ne vous laver les cheveux que deux fois par semaines comme moi (parce que sinon je vous explique pas la catastrophe). Alors shampoing sec, pourquoi pas, mais aussi shampoing express dans le lavabo et ainsi de suite…

8. Votre esprit va osciller entre couper et laisser repousser, il faudra être forte.

Oui, des fois vous en aurez marre, des fois vous vous direz que vous ne toucherez lus au ciseaux, que maintenant vous laissez repousser, et puis deux semaines plus tard, la tentation de raccourcir est trop forte. Oui, une frange, c’est de la volonté.

upthebaguette | Tumblr

9. Vous aurez droit à des commentaires.

« Au début je trouvais que ça faisait peste sur toi, mais en fait ça te va bien », « j’adore ça te donne un coté Charlotte aux fraises, t’es toute mignonne », « Moi je porterais pas, je trouve que ça fait caniche, mais c’est ta tête après tout. »

Ce sont mes trois réflexions préférées, mais franchement je vous en épargne plein. Alors oui, une frange donne apparemment le droit aux gens de faire des commentaires un peu stupides. Mais on s’adapte.

upthebaguette | Tumblr

10. Une frange, ça bouge.

Et ça évolue, vous n’avez pas toujours la même. Des fois elle est brushée, des fois rideaux, des fois plates, des fois courte, longue, en mèche, droite…bref, pas d’ennuie, mais justement; ça demande un peu de flexibilité, et personnellement c’est ce que j’aime avec cette coupe, on peu changer une mèche de place et ça fait une différence.

the 100 spoilers | Tumblr

En espérant que vous tiendrez compte de cette prophétie quand vous vous rendrez chez le coiffeur, avec tout mon amour.

kiss♥

(1) Tumblr