Le « dilemme dressing » de la rentrée

Holàààà

Je sais plus si je vous avais dit, mais actuellement, ma chambre est en rénovation, je dors dans mon bureau-chambre d’amis, mes fringues sont dans des cartons, et je n’ai plus que le minimum vital avec moi. Croyez moi, c’est dur.

Et comme si ça ne suffisait pas, j’avais économisé pour m’acheter un beau sac de cours tout neuf, des chaussures qui claquent, des fringues au top, bref, l’attirail de rentrée habituel. Mais devinez quoi ? Je n’ai RIEN acheté. Soit parce que quand ça me plait c’est trop cher ou pas à ma taille, soit parce que je trouve tout assez…bof. (du coup j’ai tout dépensé en bouffe, bravo Camille.)

  kimmy schmidt broke unbreakable no money GIF

Le problème du sac est, quant à lui, à part : je les aime tous, mais ils ne sont pas assez grand pour y mettre mon ordi (que j’emporte à la fac) et y loger aussi un code civil de 700 ou 800 pages, ma trousse, et mes babioles. Je déprime. DEPUIS QUAND LES SACS ONT UNE TAILLE STANDARD DE 25X35 ?! (oui parce qu’a force j’ai fini par remarqué le phénomène : pas un sac qui fait plus de 25 cm de haut et 35 cm de large, pitoyable)

Mais bref, je m’égare. Mon dégout des fringues de grandes enseignes n’est pas dû QUE à mes goûts de luxe (je suis née pour m’habiller en haute couture, mon but ultime dans la vie étant d’avoir un dressing entier rempli de chaussures de créateurs. Me jugez pas.), mais aussi à ma remise en question stylistique. Je suis perdue : habituée au classique jean-tee shirt-basket, tenue confortable et passe partout pour le lycée, j’ai tout de même envie de monter le niveau à base de blazer et de mocassins, de chemises, de classe, d’élégance.

VH1 confused lost vh1 basketball wives GIF

MAIS COMMENT VOUS DIRE : soit je suis en jean-tee shirt et je me trouve profondément fade, soit j’essaye des trucs un peu plus élégants et je ressemble à un clown. Alors pour remédier à cela, je me suis mise en quête d’inspiration, de tenues qui pourraient allier les deux, qui pourraient m’aller. Et dans cet article, j’ai décidé de dresser le bilan : une inspiration et la sélection de fringues qui va avec pour recréer le look. Me remerciez pas, je fais ça aussi pour moi en fait (quelle égoïste je suis).

 

-le pantalon en tweed

le street style : plutôt orienté printemps que automne, je vous l’accorde, j’ai tout de même trouvé un peu d’espoir dans ce look. D’abord, j’aime beaucoup l’idée du foulard avec le noeud derrière, combiné avec ces énormes créoles et un chignon bas. Je trouve l’allure de la chose assez élégante mais originale en même temps, sans être trop compliqué à refaire. En bref, je me vois assez bien avec. Pour ce qui est du reste de la tenue, le pantalon dans ce style est non seulement très tendance cette saison comme je vous l’avez expliqué ici, mais c’est aussi une pièce que j’aimerai me procurer depuis un moment, qui à l’air confortable à porter.Le haut est ma foi fort sympathique, mais ne correspond pas trop à ma morphologie (on accentue pas les épaules quand on est un V mesdames), et n’est pas non plus ultra pratique. Quant aux mules, j’aurais tendances à préférer des chaussures fermées, comme des mocassins, (oui c’est une obsession en ce moment), ou des sneakers assez fines.

sélection : un tee shirt noir assez simple (ici : Zara), avec un foulard de couleur (ici :  h&m) qui apporte de l’originalité et de la couleur à la tenue, une paire de mocassin (ici : pull&bear) pour l’élégance, le fameux pantalon (ici : stradivarius) confortable mais qui donne un petit effet habillé, et un sac blanc, noir ou d’une autre couleur si le coeur vous en dit (ici : bershka). Finalement, je trouve que les pièces de ce look sont assez faciles à trouver, confortables, abordables et il y’a même beaucoup de pièces que tout le monde a dans son placard !

 

 

le blazer

le street style : Contrairement au premier, là, on est bien dans de l’automne. Ce que j’aime dans cette tenue c’est sa simplicité : tee shirt blanc et jean, ce qui, jusque là, est assez easy à recréer et qui est complètement ce que je pourrais porter un jour de flemme. Cependant, le blazer combiné aux bottes seventies donne une allure plus soigné, sans faire non plus blogueuse en pleine fashion week. De plus, le carreaux a le vent en poupe (on ne cessera jamais de le répéter), les bottes sont totalement actuelles, et j’adore cette tendance. Discret mais stylé, ça a de l’allure, de la personnalité, du style. (oui je m’emballe)

Blazer à carreaux dans les tons bleu/camel/rouille + bottines vernies bordeaux = le bon mix

la sélection :

Ce n’est pas EXACTEMENT le même blazer, puisque celui-ci est plus gris (stradivarius), le jean est parfait si il arrive mi-cheville (ici : Zara), le tee-shirt est assez souple pour casser l’effet sérieux du blazer (ici : bershka) et les bottes tranchent avec le reste de la tenue car elles sont rouges vernis (ici : Zara), et permettent d’apporter un peu de vigueur. Par accessoiriser on peut miser sur des boucles d’oreille imposantes, et même si Christina a dit qu’on accorde pas ses accessoires à ses chaussures ou à son sac, on peut prendre une couleur similaire. Finalement, je survalide cette tenue.

le col roulé

le street style : ce fameux col roulé : je me suis découverte une passion pour la chose à la rentrée dernière, car il signait son grand retour. MAIS j’ai toujours l’impression de ressembler à une touriste savoyarde quand j’en mets un (no offense pour les savoyards, on vous aime, vous et votre fondue). Dans ce street style, j’ai trouvé plusieurs idées qui pourraient me permettre de paraitre chic même en période de grand froid automnal (il faut se préparer à avoir un automne de merde ok ?!). D’abord, la chemise qu’on fait dépasser en bas et aux manches : ça fait genre qu’on a fait un effort, et c’est pas ultra compliqué à faire, tout le monde à une chemise chez soi, non ? Quant au reste, j’aime bien le fait de rester sobre, tout en noir, ou en jean et sneakers blanches par exemple, selon le haut que vous avez choisi. Pour finir, la couette basse va, je trouve, très bien avec le col roulé, car elle laisse voir le col, et en plus ça donne un air séreux/classy/élégance à la française.

on combine le gris, le blanc et le noir pour être style cet hiver, ample pull col roulé et jean foncé

 

la sélection : j’aime les choses un peu colorées, ça fait pas de mal. Alors même si la base de la tenue est plutôt sobre, j’aime le principe que quelque couleurs apparaissent subtilement. D’abord, la chemise à motif (stradivarius) casse le coté trop minimaliste « tout en uni » de l’ensemble. Le col roulé gris (Zara) est lui assez sobre, mais XXL, donc rajoute un peu de fashion week dans tout ce bazar. Le jean est noir (h&m) pour aller avec les bottes (stradivarius) un peu rock pour plus de contraste, et finalement on rajoute un sac de couleur, que j’ai ici choisi bleu, parce que ça tranche assez avec le rouge tout en restant dans des couleurs sobres, qui s’accordent. Pour conclure, je rajouterais que la forme du pull et de la chemise doivent s’accorder, si le pull est trop long ou trop moulant, ça ne marche pas ! Mais c’est une question de goût et de bon sens, alors je me fais pas de soucis pour vous.

Moi qui craignait de faire skieuse en col roulé, je pense pouvoir dire que cette tenue annule le mauvais sort : la chemise plutôt classique rattrape le coté cosy du pull.

 

C’est donc sur ce que je vous quitte, en espérant que tout va bien de votre coté. N’hésitez pas à me dire quelles sont les pièces que vous voulez porter  à la rentrée, ou plus généralement, cet automne, et si vous aussi vous faites face à ce dilemme de rentrée, entre habitude et bonnes résolutions.

 

xx

 

Publicités

Quelles sont les tendances automne/hiver 2017-2018 ?

Holà !

Je sais pas vous, mais j’ai une légère tendance à me focaliser sur les tendances d’hiver, alors qu’il fait actuellement très, TRÈS chaud. Mais je ne peux m’en empêcher, je crois que ce sont mes défilés préférés. Au delà du fait que j’adore l’automne, je me reconnais beaucoup dans ces looks. Du coup, c’est avec un immense plaisir que je vous rédige cet article, moi même impatiente d’en tirer des conclusions pour mes achats de cet hiver. A défaut de pouvoir vous faire des sélections des articles en magasin (bah ouais, c’est pas encore la saison pour sortir les doudounes quoi…), on va voir quelles sont les tendances à retenir de ce runway !

 

  • La fourrure (mais pas de la vraie, sinon : honte à vous bande de tueuses)

Une tendance récurrente depuis déjà deux ans, la fourrure émerge et se démocratise de plus en plus. Je vous avoue que j’ai eu du mal la première année, la deuxième j’ai craqué pour un manteau en fourrure synthétique noir de chez Staridvarius, et je l’ai saigné cet hiver. Mais comme vous le constatez, le noir n’est pas trop prise de risque, et j’ai bien l’intention d’en trouver un très badass cet hiver. Il en était déjà apparu des pas mal cet hiver, je pense notamment au vert anis de Mango, ou le rose poudré de Zara.

Ce qui est sur, c’est que les créateurs se lâchent cette année, pour nous concocter des looks seventies (yaaaaaas) pleins de couleurs assez rétro ou totalement arty. Je pense a Miu Miu, ou elle est décliné dans des tons girly/ rétro/ pastel en manteaux, chapeaux, en cols ou en manchettes, et même en bottes !

 

 

De gauche à droite : Fendi, Miu-miu, Prada.

 

  • le motif tapisserie et foulard

Plus récente, cette tendance met l’accent sur de longues robes, des chemises bouffantes à col haut, à volant, des pantalons fluides…bref, cette vibe romantique version mémère fleurie. Comme les fourrures, et dans de nombreux défilés, on a plutôt des couleurs aux accents rétros, du rouge, du bleu canard, du vert bruyère, du jaune moutarde, de l’orange ambré…

Le mix&match de motif est présent cette saison, et il le sera surement encore plus cet hiver, ce qui me réjouis. C’est généralement en friperie que je trouve des chemises ou des robes comme celles-ci, que je n’ose jamais acheter. Mais finalement, je pense sauter le pas !

 

De gauche à droite : Coach, Gucci, Hermes

 

  • les carreaux « british »

J’ai envie de vous dire : un classique. Mais cette saison on en use et abuse, en pantalon, en veste, en manteaux, en robe… bref, des pièces fortes, affirmées, du tartan au pied de poule. Le style anglais avait déjà montré le bout de son nez la saison dernière, mais j’ai le sentiment que cet hiver c’est la bonne : on va en voir partout. Le must c’est le tartan gris très fin, pour un look sophistiqué.

Je me vois bien porter cette tendance, j’y vois plein de façon de la rendre intéressante. Le simple pantalon à pince avec un pull de couleur vive et des bottes seventies, ou encore une robe et des collant à motifs ou brodés pour le mix&match. Ce qui est génial c’est que le motif est sobre, il s’accorde à plein de chose, il laisse de la place pour votre imagination, et s’adapte à plein d’allures, c’est un intemporel à réinventer !

De gauche à droite : Balenciaga, Nina Ricci, Stella McCartney

 

  • Sporty oversize

On va finir par en faire une overdose de l’oversize et du sportswear, mais pourtant, ils persistent , plus présents que jamais ! Le style sporty s’est parfaitement intégré à notre époque, toutes les marques sont passées par la création d’une paire de sneakers, sans parler de nombreuses stars qui se mettent à créer des lignes très urbaines (la plus connue : Rihanna). De plus, le jogging s’impose de plus en plus dans nos gardes-robe !

Sincèrement, je ne porte pas beaucoup ce style, et j’aimerais vraiment m’y mettre. En plus d’apporter du confort, c’est un style très compatible avec une touche nineties. Le must : une pièce oversize sur un ensemble de jogging, une paire de sneakers avec un pantalon à fluide, un logo de marque sportswear affiché sur un pull.

De gauche à droite : Chloé, Paul&Joe, Marc Jacobs

 

  • Pull arty

Vous vous souvenez de ce vieux pull que vous avez tricoté votre grand mère ou celui que tante Jacqueline avait ramené de Suède ? Oui, celui là, cette laideur que vous ne portez que pour faire plaisir. Eh bien il est temps de le ressortir et même d’en acheter d’autre, les pulls moches remplacent les sweats cette saison ! Point positif : entre vos greniers, le fond de l’armoire de vos parents (oui, vos deux parents, le pull est unisexe) et les friperies, c’est une mode économique, et vous serez d’autant plus unique si vous ne craquez pas pour ceux des magasins classiques !

L’autre avantage c’est qu’ils se mélangent bien aux autres tendances, ils sont rétros, et peuvent même être très cool en oversize, très colorés, portés sur des slims sobres et des bottes en vinyle ou grunge, pourquoi pas en robe quand ils sont trop longs, ou par dessus une jupe, dans un pantalon à pince… Les possibilités sont infinies !

De gauche à droite : Isabel Marant, Louis Vuitton, Chloé

 

  • Le reste ?

Il fallait que je vous parle de ces autres tendances très remarquées, mais qui selon moi ne méritaient pas une rubrique entière car déjà vues ou trop étranges. Parmi les classiques, les matières de l’hiver et les indémodables, comme le cuire, le velours ou le jean. Mais aussi les tendances qui restent : le métallique et le vinyle !

De gauche à droite : Chanel, Paul&Joe, Sonia Rykiel

Cependant, les créateurs nous ont aussi concocté de nouveaux concepts très… innovants, dont le plastique transparent et l’apparition de détails très couture comme de longues breloques en perle, des franges multicolores…

De gauche à droite : Alexander McQueen, Céline, Miu Miu

 

En conclusion, je trouve ces défilés très réussis pour la plus part, beaucoup d’originalité se dégage, tout en restant dans le portable ! J’ai hâte de voir comment ces tendances vont se traduire dans les magasins, et ce qui sera donc dispo à la vente cet automne. Je suis souvent déçue de ce que proposent les chaînes de prêt-à-porter et me tourne vers la friperie, ce qui, pour cette saison, ne va pas être un problème, compte tenue de la vibe rétro ambiante !

 

Et vous, quelles sont les tendances qui vous plaisent le plus, ou qui, au contraire, vous rebutent ? Un article sur les tendances beauté vous intéresserait-il ?

J’attends vos commentaires avec impatience, les pavés sont les bienvenus !

Xx

go minimal #3 : la mode 2/2

Bien le bonjour ♥

Après cette rentrée tumultueuse (enfin, pour moi), je reviens ici, sur mon blog chéri, pour la deuxième partie de cet article. Il va être composé de vidéos, qui m’ont toutes faites réagir, en bien ou en mal, et qui ont un intérêt dans la notion de minimalisme. Pour certaines vos vous demanderez ou est le rapport avec la mode, mais sachez que les principes énoncés dans ses vidéos s’appliquent à tout, même à vos fringues, et surtout la manière dont vous consommez dans ce monde merveilleux qu’est l’industrie textile.


Alors de 1) cette fille s’habille méga bien et de 2) j’adore son univers 70’s. Passons aux choses importantes, c’est la pro des haul de friperies, et je trouve ça chouette parce qu’elle est la preuve vivante qu’on peut trouver d truc géniaux, et n faire des tenues magnifiques, voir même révéler son propre style. Alors, go sur sa chaîne, et vous m’en direz des nouvelles.

La chaîne de Jenny Mustard est propice en astuces pour devenir et vivre en temps que minimaliste. Son look est à la fois original et simple ce qui résume bien sa façon de vivre. Je ne suis pas d’accord avec tous ce qu’elle dit, car encore une fois, mon but n’est pas de vivre avec deux paires de chaussettes et un matelas posé sur le sol, mais je trouve ses propos mesurés, elle est tolérante, douce. Je vous mets ici les trois grandes vidéos sur le sujet brut, mais toute sa chaîne est un trésor, alors allez faire un tour vous pourriez bien adoré.

Je commencerais par vous dire : regardez cette vidéo, réalisez que le gars possède 100 choses seulement pour vivre, ensuite, riez. Ensuite, allez sur la chaîne de ce gars. Vous vous rendrez compte que soit 1) il est malade soit 2)… c’est peut-être une blague (mais j’en doute). C’est à ça que je ne veux pas arriver. Si des gens peuvent le faire, tant mieux, mais le minimalisme ce n’est pas nécessairement ça.

J’adore cette chaîne, et encore plus Lucie, avec sa série de vidéo « 5 days of… ». Pour moi cette vidéo est l’idéal parce qu’elle montre comment être minimaliste raisonné, trier et ranger, pas tout donner ou accumuler. Bref du love. (et vous devriez aller sur cette chaîne aussi, je dis ça je dis rien)

Autodisciple, cette chaîne avec qui j’entretiens l’amour/haine. Cette vidéo en collaboration avec Laetitia me plais dans le sens ou on voit le minimalisme sous toutes ses coutures, dans la vie de tous les jours. Je ne suis pas d’accord avec tout, mais j’aime cette vidéo qui est réellement intéressante, parce qu’elle ouvre une perspective différente.

Finissons-en avec cette vidéo sur l’industrie textile, ça fais peur, je suis désolée d’avance Alors oui, aller en friperie c’est bien, parce que derrière un vêtement il y’a des tas d’autres choses : des gens, un pays, une planète.

Alors qu’en France, on connait la crise, économique mais aussi celle de l’emploi. Et puis produire en France c’est moins polluant. Alors pourquoi il se passe ça ?

J’aurais pu vous en mettre plein d’autre mais je vais m’arrêter là et compter sur vous pour faire des recherches complémentaire, ou pas d’ailleurs. Je vais le re dire mais, ce n’est pas parce que j’ai mis des vidéos dans cet article que je suis d’accord avec leur contenue en intégralité, ou que j’applique ce genre de principe. J’aimerais beaucoup vos avis en commentaire, histoire qu’on dialogue un peu sur ce sujet que je trouve propice au débat (intelligent).

Kiss♥

go minimal #3 : la mode 1/2

Bien le bonjour !

Après la beauté nous voilà face à un cas encore plus épineux : la mode, les fringues, etc…

Pourquoi épineux ? Et bien parce qu’en ce moment le propre de la mode c’est d’accumuler, de se renouveler sans cesse, de passer d’un code à l’autre, bref, de consommer. Totalement à l’opposé du minimalisme ? Pas forcément.

Tout d’abord, intéressons-nous au style minimaliste, présent il y’a quelques saisons sur les podiums. C’était du noir, du blanc, du gris pourquoi pas, et si vous étiez un peu ennuyé de tout ce monochrome, vous pouviez rajouter du jean, et des couleurs flash ou pastel. Mais LA règle, c’était de ne porter que des pièce simples, unies, comme le body, les longs cardigans ou encore une robe longues. Personnellement, j’aime bien ce style dans une certaines mesure, mais je le trouve un peu dépassé et plus trés original.

Il y’a eu, parallèlement, ce mouvement de « se débarrasser. Sur la blogosphère, sur YouTube, on voyait des femmes trier, jeter, et se retrouver à trois tee shirt dans leurs armoires. Des tee shirts blancs bien sûr. Et puis le mouvement du « fast fashion suck » et vive les friperies. J’ai le projet de vous faire un article avec une sélection de vidéos du genre.

Alors clairement, comment cette tendance à influé sur mon mode de consommation et ma manière de m’habiller ?

Premièrement, j’ai effectué un énorme tri dans mes affaires, j’ai tout mis dans une poche, et je suis allée les vendre. Ça m’a apporté une immense satisfaction, de voir tout cet espace prêt à être rempli avec autre choses, moins de choses dans l’idéal, et puis d’avoir récupérer de l’argent, et aussi de penser que d’autre gens vont porter mes anciennes fringues et qu’ainsi elles auront une autre vie et elles ne pourriront pas dans ma penderie. Si vous aussi vous voulez trier vos affaires, voici un schéma qui m’aide pas mal :

[Infographie] Les questions à se poser pour un tri de vêtements | Maman Minimaliste:

De cette manière j’ai pu désencombrer mes tiroirs, même si il y’a encore des progrès à faire. Il y’a certaine pièces que je ne peux me résoudre à mettre de coté certaine pièces, car il y a, à mon sens, certaines choses qu’on doit garder même si elles nous ont inutiles.

La deuxième phase du minimalisme dans ma consommation se manifeste par l’achat de vêtements en friperies, à Emmaüs… Je n’ai plus envie d’acheter dans les magasins. Bien sur, il y’a certaines choses qui me plaisent ou je pourrais éventuellement craqué (surtout en ce qui concerne les chaussures choses difficiles à trouver en bon état en friperies). Mais pour de nombreuses choses je préfère de loin acheter celles qui ont déjà appartenu à quelqu’un. Est-ce qu’un haul de friperies vous intéresserez ?

J’essaye aussi de me poser les bonnes questions avant d’acheter, même quand le prix est très bas ou la pièce de seconde main. J’essaye de garder à l’esprit de ne pas accumuler des choses que je en mettrais pas.

Cet article est assez court car je vais le compléter avec un deuxième qui résume bien ma pensée avec quelques vidéos (et pourquoi pas un haul du coup ?)

Bisous ♥

Wishlist de l’automne

Bien le bonjour !

Je suis désolée de ne pas couper à la règle de la wishlist de rentrée, qui sera aussi la wishlist de mon anniversaire qui est dans un mois, alors résumons tous ça et disons que c’est une wishlist d’automne (d’ailleurs vous aurez sans doute droit à celle de Noel en Décembre, puis celle des soldes en Janvier, je préviens juste) et de faire comme toutes les bloggueuses et youtubeuses et mettre en avant a quel point je suis matérialiste alors que je viens de commencer une série d’article sur le minimalisme (bien bien Camille, bravo). Plus sérieusement, je vais essayer de mettre dans cette wishlist les choses dont j’ai besoin et pas seulement envie, promis !

autumn wishlist

1. La poudre Prep & prime de M.A.C :

Ma poudre Soap and Glory est fini, mais malheureusement il faut aller en Angleterre pour mettre la main dessus. J’ai donc décider d’essayer cette poudre M.A.C qui m’a l’air parfaite puisqu’elle matifie et fais tenir le maquillage !

2. Des Nike Cortez :

Elles me font envie depuis des lustres et je n’ai pas de sneakers blanches alors pourquoi pas ? Je les trouve plus originales que les superstar et autres… et puis elles étaient dans Forest Gump !

3. Le rouge à lèvre « Diva » de M.A.C :

Ce rouge à lèvre me fait envie depuis l’hiver denier… craquera ou craquera pas ? Tous ce que je sais c’est que la couleur est magnifique et que je n’ai pas de bordeaux dans mes rouges à lèvre, alors non je n’en ai pas réellement besoin mais il me ferait tellement plaisir !

4. Un sac pour les cours :

J’ai fais pratiquement toutes les grandes enseignes, de Zara à H&M en passant par Stradivarius, Bershka et compagnie. (Pour celles qui sont sur Bordeaux, j’ai fais toute la rue St Catherine sans rien trouver !) C’est un désastre, je n’ai pas le parfait sac pour aller en cours cette année et la rentrée s’approche  à grand pas. J’ai donc décidé que j’irais voir en friperies ou à Emmaüs en espérant trouver mieux !

5. Une paire de bottes :

L’année dernière j’avais fais l’impasse sur l’achat d’une paire de botte mais cette année je me dois d’en acheter d’autres, car les anciennes sont extrêmement usées.

6.  Naked basic :

J’ai longtemps louché sur cette mini palette de neutre ultra compacte et je dois dire que je l’aime toujours autant. Mais avec la sortie prochaine de l’Ultimate basics d’Urban Decay toujours, je m’interroge. Je préfère les teintes de cette nouveauté, mais elle est aussi nettement moins compacte…

Si vous n’avez toujours pas vu des images de cette merveilles, en voici.

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origineAfficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

7. L’après shampoing solide « Sugar Daddyo  » de Lush :

Je vous avez dit plusieurs fois que je souhaitais réduire mes émissions de déchets, et bien avec Lush c’est toujours possible. Après le shampoing, l’après shampoing solide ! Il me tente beaucoup, particulièrement parce qu’il nourrit et préserve les reflets blonds des cheveux.

8. Un mom-jean noir :

J’en ai deux en jean brut, mais j’aimerais élargir ma collection et en posséder un noir. Soyons honnête le mom-jean c’est super confortable et en plus c’est stylé alors non, je ne me priverais pas. En général je trouve mes mom-jeans en friperies, c’est là que je les trouve plus authentiques.

9. Des pinceaux : 

Parce que les miens sont tous simplement morts pour la plus part. J’ai vraiment envie besoin d’un kit complet mais pas démesuré. Je pense qu’il est important d’avoir du bon matériel quand on veut un maquillage de qualité !

Et c’est ainsi que se termine cet article !

Bisous♥

go minimal #1 : introduction

Holà !

Comment allez vous ? Je suis désolée de ne pas avoir été très active ces temps ci. Mais bonne nouvelle : le blog a eu deux ans et vous êtes plus de 250 ! Encore merci ♥

Ce qui nous intéresse aujourd’hui c’est la tendance qui s’étend : le minimalisme (et non, ce n’est pas seulement une tendance sur Instagram) . Je me suis longtemps demandé ce que c’était précisément, en quoi ça consistait. Je regardais ça de loin, un peu comme le veganisme. Finalement j’ai fini par en avoir une définition précise et j’ai su ce qui motivait les gens qui s’adonnaient à cette pratique.

Afficher l'image d'origine

Je ne suis jamais dans l’excès en ce qui concerne les mouvements lifestyle du genre. Je ne peux pas changer ma manière de vivre du jour au lendemain mais j’essaye au mieux de l’améliorer et d’être consciente des choses. Toujours avec l’exemple du veganisme, je me suis mise à réduire au maximum ma consommation de viande, et ai totalement arrêté de manger du canard, du mouton, du lapin etc… En fait les seules viandes que je consomme se résument à bœuf, porc et poulet, que j’essaye d’acheter français pour limiter les transports et donc la pollution. Je fais attention aux produits testés sur les animaux et  suis, bien sure, contre la maltraitance animale. Mais jamais je ne serais totalement vegan.

Il en ai de même pour le minimalisme, qui selon moi, poussé à l’extrême, est ridicule. Cependant il permet de réaliser certaines choses sur notre mode de vie que je trouve très pertinentes.

Voici une brève définition de ce qu’est exactement le minimalisme : « le mouvement minimaliste vise à réduire, voir à supprimer les éléments inutiles et superflus afin de réorganiser sa vie autour des choses qui paraissent essentiels aux yeux de l’individus. »

Une citation célèbre et qui résume bien la situation : « less is more »

Afficher l'image d'origine

En gros : supprimer de sa vie ce qui n’a aucune raison d’y être. C’est une manière de ne plus s’attacher aux objets, ou du moins de ne pas leur apporter autant d’importance. L’idée c’est de ne pas accumuler les choses. Je dois avouer que ce discours m’a parut effrayant au premier abord mais finalement, en y réfléchissant bien, j’ai aimé le principe.

Défi minimaliste en 30 jours:

Si dessus le challenge 30 jour de minimalisme (si ça vous intéresse)

Le minimalisme c’est aussi gagner du temps, de l’argent et de l’espace. C’est prendre du recul sur ses décisions, assumer chaque choix, et c’est un pas de plus vers l’acceptation de qui nous sommes réellement, de ne plus garder les choses pour appartenir à un groupe. C’est devenir responsable, connaitre l’impact d’un humain sur la planète (et s’ouvrir à d’autre mouvements, comme le veganisme, le zéro déchets…), l’impact qu’on a sur les gens et qu’ils ont sur nous, ainsi que la manière d’on nous consomons. Je développerais tous les effets dans les prochains articles car la liste est longue et cet article n’est qu’une présentation.

J’ai l’intention de d’écrire un article par domaines (ou en tout cas ceux qui me touchent) : l’art, la mode, la décoration, la technologie, le makeup, la musique… En attendant tous ça je vous laisse avec quelques article sur le mouvement que j’ai trouvé très intéressants !

Cet article sur le blog Joyeux magazine

Cet article sur le blog de Stephie Green

Cet article sur le blog de Tendance Radis 

J’espère pouvoir écrire les prochains articles rapidement.

Bisous♥

L’histoire de ma frange, enfin.

Bien le bonjour !

Voilà voilà, c’est fait. j’ai coupé, j’ai une frange au milieu du front.

Pour tous vous dire, j’espère que cet article agira comme une sorte d’auto-psychanalyse, et pour cause : je en sais que penser de cette nouvelle tête que je balade sur mon corps depuis trois jours.

C’est simple, je suis allée chez le coiffeur décidée comme jamais à ressortir avec cette putain de frange parce que soyons franc, ça fait un mois que j’y pense et j’y été enfin, je ne DEVAIS PAS reculer maintenant.

Me voilà qui entre, surprise par le nombre de gens avant moi : que des mémés ! Alors non, je ne déteste pas les pas les personnes âgées, au contraire, mais pourquoi elles viennent toujours dans un endroit comme le coiffeur, le bus ou le supermarché à des heures de pointes ? Même si moi, j’aurais pu venir un autre jour mais sur le principe et surtout sur le moment, ça m’a gonflé.

Quand chercher un appart à cette période me fera payer beaucoup plus cher pour moins bien

Mais passons, après environ trois quarts d’heure d’attente qui m’ont parus aussi long qu’une heure de français entre midi et deux (#lycéennerpz), me voilà sur le siège du shampoing. Une coiffeuse arrive, plus désagréable encore que ce que vous pouvez imaginer. Je ne sais pas si elle m’a fait un shampoing, mais en tous cas, elle m’a frotter violemment le cuir  chevelu et compléter sa besogne avec une eau brûlante.

Après cette torture, une autre arrive pour me coupe les cheveux. (Mais alors, l’autre était peut-être énervée parce qu’elle était affectée aux shampoings toute la journée ?) Je lui montre une photo de ce que je veux, Jane Birkin bien évidement. Bon, allons y, pouf, 15 centimètres en moins. Puis après un séchage, les retouches.

When you quit anything: | The 27 Most Relatable Jessica Day Quotes

Mon dieu. Qu’est ce que j’ai fait ? OK, Camille paniques pas. On peut arrondir un peu s’il vous plait ? Un peu moins longue ? Merci c’est parfait, au revoir.

Vous imaginez bien que je me suis mirer dans chaque miroirs, vitres, reflets, que je pouvais croiser, et au fur et à mesure, je paniquais. Mon dieu mais c’est HO-RI-BLE ! Mais qu’est ce que j’ai fait ? C’est affreux. C’est fini, je vais me raser la tête et investir dans une perruque.

quand il me reste trois semaines pour certains DM alors que je pensais en avoir encore 7

Et puis le hasard faisant, j’avais une sortie en ville le soir même avec des amies. Les avis de chacune divergeaient : c’est superbe, ça te va bien, c’est juste une question d’habitude, c’est bizarre ou c’est carrément pas moi. J’ai passé ma soirée à paniquer intérieurement parce que je ne me sentais pas bien en étant ainsi coiffer. Ou plutôt j’ai paniqué parce que tout le monde n’approuvait, chose qui je le sais, est ridicule.

L’attitude qu’une fille de mon covoit a adopté pendant 1h à chaque fois qu’on lui posait une question

Le lendemain, toujours pas clairement décidée de l’amour que je portais à cette mèche de cheveux, je me mirais dans le miroir puis finalement, une sorte d’affection étrange naquit en moi petit à petit. Je l’aimais bien, je devais changer de tête et je me préférais comme ça. Ça me donnait de la personnalité, un style 70 tout à fait plaisant.

Puis vient le jour de l’extrême déprime ou j’ai carrément regardé comment faire pour la dissimuler, et la faire pousser plus vite etc… Je suis parti à Rome donc, et là c’était pire que tout, j’vais chaud, et je ne pouvais pas mettre ma frange en arrière sans quelle perde sa forme après, j’avais l’impression qu’elle était toujours grasse, bref une catastrophe.

Je sais pas si vous suivez bien, mais en gros j’oscillais entre amour et haine. Pour une frange oui oui.

Quand on me dit que mon plan est bancal

Je n saurais dire si c’est juste le mood du moment mais je l’aime désormais, et je veux la garder parce que je m’y suis enfin habitué. Peut-être que ce sera plus contraignant que mon ancienne coupe, mais tans pis, ça me donnera une raison de plus de toujours me préoccuper de mes cheveux. #dramaqueen

Comme dirait Edith Piaf, je ne regrette rien et j’apprends à dompter la bête avec le temps. Je pense que ce serait de bon goût de vous laisser avec une photo finalement.

Alors excusez ma tête, il faisait 37 degrés à Rome, je suais quoique je fasse et clairement, je n’avais pas fait de nuit complète depuis 3 jours.

 :

Kiss sur vos deux joues❤️

5 découvertes Youtube du moment

Hey !

Aujourd’hui, je suis très heureuse de vous écrire cet article puisqu’il s’agit de vous présenter mes découvertes Youtube de ces derniers temps. Ce ne sont que des chaines américaines ou anglaises alors sorry for les non bilingues♥


I-D

i- D réinventent les films de mode  à travers un accent sur des histoires, des événements et des personnages . Le mélange du meilleur de la culture contemporaine – la mode et le cinéma , la musique et le sport – nos courts métrages , séries épisodiques et documentaires montreront le monde incroyable de mannequins et designers comme jamais auparavant.

Ça donne l’eau à la bouche ? J’adore cette chaîne parce qu’elle ouvre sur de nombreuse choses dans le milieux de la mode et de la beauté. On découvre des gens, notamment Grace Neutral dont je vous parlais dans mon article d’inspi du moment il y a une semaine. Si vous devez regarder des vidéos de cette chaines, je vous conseil la série de 4 épisodes sur l’industrie de la beauté et les tatouages en Corée du Sud. (je vous mets le film entier ici, mais il y’a les quatre épisodes dispos aussi si vous n’avez pas 30 minutes devant vous)


IAMKARENO

Cette fille est né à Hong-Kong, a grandi en Californie… Et pouf : son style est dingue. C’est un mélange des années 60-80-90, c’est moderne, coloré, original… Je ne m’en lasse pas.


Carlie Cristman

Le genre meuf Tumblr à s’habiller en blanc-gris-noir, elle pourra toujours vous donner de bons conseils si vous chercher un style de vie plus minimaliste. J’aime beaucoup ses vidéos car elles sont centrées sur la mode exclusivement.


Simply_Kenna

J’aime cette fille à un point assez démentiel. déjà, elle est super jolie, elle s’habille et se maquille avec beaucoup de gout mais aussi beaucoup d’originalité. Elle est aussi Vegan, bouddhiste et toujours porteuse d’un message de gentillesse : bref, elle ne pourra vous faire que du bien.


Rhys Pickering

Mannequin, beau, gentil, drôle, intelligent… (j’en sais rien je le connais pas personnellement, mais laissez moi croire que ce genre de mec existe svp). Ses vidéos sont en majorité (voir toutes en fait) des Vlogs, mais j’adore celles qu’il fait à la fashion week, ou avec d’autres mannequins. Je trouve que ça montre de plus prés des aspect du mannequinat masculin qu’n ne connait pas.



C’est finiiiiiiiii ! Donnez moi des chaines que vous aimez, et dites moi si je vous ai fait découvrir des chose intéressantes ♥

Fall look

Hey !

Après 3 semaines d’absence (sorry sorry sorry) je reviens avec un look d’automne que j’adore porter. En fait, cela faisait déjà longtemps que je voulais porter ce genre de tenues !

Donnez moi vos avis en commentaire !
   
   
     

    
    
 

Chapeau : follow me

Pull : Bershka

Jean : Mango

Bottes : Besson

Sac : (il est très très très très vieux sorry je ne sais pas d’où il vient)

En bonus mon chat qui s’éclate dans l’arbre !

   



 Ne mettez jamais de chapeau à un chat c’est une mauvais idée.

Donnez moi vos avis !

Bisous ❤️