L’album du mois : FLIP, Lomepal

(Je me suis récemment rendu compte que mon intérêt pour la musique était devenu de plus en plus important, que j’aime en parler, et donc pourquoi pas écrire dessus ? Pourquoi pas vous présenter un album par mois ? Ou même plus qui sait. )

Holà les gars !

Ce mois de juillet est beau, il est grand, car l’album de Lomepal est enfin sorti et que ça fait du bien à mes oreilles.

 

Parlons d’abord de l’artiste en lui même. Lomepal, 26 ans, originaire de Paris Sud. Il est déjà connu pour sa proximité avec le collectif l’Entourage, un duo avec Nekfeu et des collaborations avec de nombreux autres artistes comme Mothas la mascarade, Hologram Lo…

Résultat de recherche d'images pour "lomepal"

Après 4 Ep , plus de 100 concerts et 15 millions de vues sur sa chaine Youtube, il revient donc avec son 1er album. Album très attendu, vous vous en douterez, encore plus par son contenu : un feat avec Caballero, rappeur belge, ou Di-Meh, rappeur suisse, et des productions par Superpoze ou Stwo (travaillant pour Drake).

Ça fait quand même beaucoup de noms tout ça, et on pourrait presque croire que Lomepal essaye de faire diversion. Mais une fois l’album écouté, je peux vous l’assurer, lui et ses textes prennent clairement le dessus, tout est maîtrisé à la perfection et le mélange de genre est parfait.

Résultat de recherche d'images pour "lomepal"

Dés le début, le nom et la pochette de l’album sont intrigants. FLIP, référence a une figure de skate, grande inspiration de Lomepal, passion jusque la jamais évoqué dans ses sons. Ici, de nombreux sont lui font référence comme « Bryan Herman ». Mais FLIP c’est aussi ce qu’évoque la pochette, ou l’on voit le rappeur maquillé, le travestissement, changement d’homme en femme. Finalement, FLIP c’est aussi le thème des chansons, ou il évoque souvent ses deux personnalités qui prennent tour à tour le pas sur lui : PAL et PAL (d’ou la chanson PALPAL, le clip est génial)

Résultat de recherche d'images pour "lomepal"

Cet album est pour le chanteur un album sincère, vrai, ou il se met à nu. En effet, derrière l’ambiguïté des textes (il y’a beaucoup de références et de jeux de mot dans cet album, j’adore), on peut comprendre les pensées de Lomepal, ses doutes, ses malheurs, ses opinions. On entraperçoit une rupture amoureuse dans « Yeux disent », mais surtout les remords du rappeur. Il évoque aussi beaucoup les excès d’alcool et de drogue (dans « Pommade » ou « Çà compte pas par exemple »), mais aussi les tourments de sa double personnalité, et de la nature humaine, dans PALPAL donc, dans Pommade aussi… les références et les aveux sont partout, c’est donc encore un album que j’écoute avec attention et j’y découvre toujours une phrase intrigante !

Résultat de recherche d'images pour "lomepal"

 

Pour plus d’info vous pouvez aller voir la vidéo de la chaîne Le Règlement, qui m’a permise de boucler cet article !

Finalement, on est loin du cliché du rappeur avec cet album : du bon son, de elles paroles, du sens mais aussi de l’humour, du rythme… bref, c’est pour moi une de plus belles révélation de 2017. Su vous l’avez écouté aussi, ou pas d’ailleurs, dites moi tout ça en commentaire !

Cette rubrique vous a t’elle plu ? J’ai vraiment envie d’en refaire !

xx

Publicités

Mon humeur dépend de la musique que j’écoute

Holàààààà

 

J’avais envie de partager avec vous mes dernières découvertes musique, et bonus, ce ne sont QUE des albums entiers, ou carrément des artistes, pas de playlist, pas de chichi, avec moi c’est tout ou rien.

 

Charlotte Cardin 

Big boy, premier album de Charlotte Cardin, participante de la première saison de l’émission « La Voix » au Québec et va jusqu’en final. En plus de son album de 6 titres mixant anglais et français, Charlotte est aussi mannequin pour l’agence Ford.

J’adore sa voix, son charisme (en plus elle a une frange hihi), ses textes sont beaux voir carrément poétique pour certains titres, bref. Allez écouter.

La femme

Groupe parisien, La femme mélange des sonorités différentes, entre l’indie, l’électro et la pop. Les textes sont tantôt étranges, tantôt poétiques. Je ne saurais vous expliquer plus clairement pourquoi j’aime ce groupe, mais en tout cas, je l’aime.

 

Hinds

Groupe de filles et fière de l’être, est espagnol. C’est une sorte de rock lo-fi girly qui passe super bien. En plus d’être talentueuses elles ont l’ai hyper cool, et engagées ! On en entend parler de plus en plus dans les médias mais pas encore assez pour le talent qu’elles ont.

 

Adam Naas

J’essaye toujours de vous trouver les albums sur YouTube, mais apparemment, celui-ci n’y est pas. Tans pis, il n’y a qu’une chanson mais les autres devrait suivre. En attendant je vous ai mis le truc Spotify, je ne sais pas si ça va marcher… mais bref. Ce mec à une voix magnifique et quatre titres c’est pas assez.

 

Banks

Elle à commencé à écrire a l’adolescence et depuis…BOOM. C’est devenu ça : j’aime vraiment beaucoup son univers !

 

J’espère vous avoir fait découvrir quelque artistes, bisous sur vous♥

go minimal #1 : introduction

Holà !

Comment allez vous ? Je suis désolée de ne pas avoir été très active ces temps ci. Mais bonne nouvelle : le blog a eu deux ans et vous êtes plus de 250 ! Encore merci ♥

Ce qui nous intéresse aujourd’hui c’est la tendance qui s’étend : le minimalisme (et non, ce n’est pas seulement une tendance sur Instagram) . Je me suis longtemps demandé ce que c’était précisément, en quoi ça consistait. Je regardais ça de loin, un peu comme le veganisme. Finalement j’ai fini par en avoir une définition précise et j’ai su ce qui motivait les gens qui s’adonnaient à cette pratique.

Afficher l'image d'origine

Je ne suis jamais dans l’excès en ce qui concerne les mouvements lifestyle du genre. Je ne peux pas changer ma manière de vivre du jour au lendemain mais j’essaye au mieux de l’améliorer et d’être consciente des choses. Toujours avec l’exemple du veganisme, je me suis mise à réduire au maximum ma consommation de viande, et ai totalement arrêté de manger du canard, du mouton, du lapin etc… En fait les seules viandes que je consomme se résument à bœuf, porc et poulet, que j’essaye d’acheter français pour limiter les transports et donc la pollution. Je fais attention aux produits testés sur les animaux et  suis, bien sure, contre la maltraitance animale. Mais jamais je ne serais totalement vegan.

Il en ai de même pour le minimalisme, qui selon moi, poussé à l’extrême, est ridicule. Cependant il permet de réaliser certaines choses sur notre mode de vie que je trouve très pertinentes.

Voici une brève définition de ce qu’est exactement le minimalisme : « le mouvement minimaliste vise à réduire, voir à supprimer les éléments inutiles et superflus afin de réorganiser sa vie autour des choses qui paraissent essentiels aux yeux de l’individus. »

Une citation célèbre et qui résume bien la situation : « less is more »

Afficher l'image d'origine

En gros : supprimer de sa vie ce qui n’a aucune raison d’y être. C’est une manière de ne plus s’attacher aux objets, ou du moins de ne pas leur apporter autant d’importance. L’idée c’est de ne pas accumuler les choses. Je dois avouer que ce discours m’a parut effrayant au premier abord mais finalement, en y réfléchissant bien, j’ai aimé le principe.

Défi minimaliste en 30 jours:

Si dessus le challenge 30 jour de minimalisme (si ça vous intéresse)

Le minimalisme c’est aussi gagner du temps, de l’argent et de l’espace. C’est prendre du recul sur ses décisions, assumer chaque choix, et c’est un pas de plus vers l’acceptation de qui nous sommes réellement, de ne plus garder les choses pour appartenir à un groupe. C’est devenir responsable, connaitre l’impact d’un humain sur la planète (et s’ouvrir à d’autre mouvements, comme le veganisme, le zéro déchets…), l’impact qu’on a sur les gens et qu’ils ont sur nous, ainsi que la manière d’on nous consomons. Je développerais tous les effets dans les prochains articles car la liste est longue et cet article n’est qu’une présentation.

J’ai l’intention de d’écrire un article par domaines (ou en tout cas ceux qui me touchent) : l’art, la mode, la décoration, la technologie, le makeup, la musique… En attendant tous ça je vous laisse avec quelques article sur le mouvement que j’ai trouvé très intéressants !

Cet article sur le blog Joyeux magazine

Cet article sur le blog de Stephie Green

Cet article sur le blog de Tendance Radis 

J’espère pouvoir écrire les prochains articles rapidement.

Bisous♥